Tchad : mission conjointe de l'ONU et de l'UA sur la question de la LRA

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Afrique centrale, Abou Moussa. Photo: ONU

23 avril 2012 – Le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU, Abou Moussa, et l'Envoyé spécial de l'Union africaine (UA) pour la question de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), Francisco Madeira, sont arrivés à N'Djamena, la capitale du Tchad, samedi 21 avril pour sensibiliser les autorités à la menace que représente ce groupe rebelle.

M. Moussa, qui est également chef du Bureau régional des Nations Unies pour l'Afrique centrale (UNOCA), et M. Madeira doivent rencontrer le Président tchadien, Idriss Deby, mardi 24 avril, après une série de réunions après plusieurs autres responsables tchadiens, notamment sur la question de la LRA.

« Cette mission a été décidée suite aux analyses de plusieurs observateurs indiquant que la pression actuelle contre les rebelles de la LRA pourrait les amener à organiser une incursion dans d'autres pays partageant une frontière avec ceux affectés », a indiqué l'UNOCA dans un communiqué de presse publié lundi.

Le Tchad, qui est situé au nord de la République centrafricaine (RCA), constituerait une destination possible pour Joseph Kony et ses éléments, d'autant plus que la RCA est considérée par les autorités de ce pays comme « l'épicentre de la LRA ».

« La démarche conjointe de l'ONU et l'UA vise à sensibiliser le gouvernement tchadien et les partenaires au développement sur cette question, afin que des mesures préventives soient prises pour éviter un tel scénario. Cette diplomatie préventive sera aussi déployée en faveur du Soudan, limitrophe avec la RCA à l'ouest et avec le Soudan du Sud au sud », a souligné l'UNOCA.

La mission conjointe de l'ONU et de l'UA au Tchad s'achèvera le 24 avril. Elle survient une semaine après celle effectuée en République démocratique du Congo (RDC) et en RCA du 10 au 15 avril. Celle-ci a permis d'évaluer le chemin parcouru dans la mise en œuvre de l'Initiative de coopération régionale de l'Union africaine contre la LRA et de constater qu'il est de plus en plus urgent de mettre rapidement fin aux atrocités de ce groupé armé à l'origine, depuis 2008, de plus de 2.400 morts, d'au moins 3.400 enlèvements et de plus de 440.000 déplacés internes ou réfugiés.

Au nom des Nations Unies, l'UNOCA apporte son soutien à l'UA depuis que le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afrique centrale et l'Envoyé spécial de l'UA pour la LRA se sont rencontrés à Addis-Abeba en décembre 2011.


News Tracker: autres dépêches sur la question

RDC : des envoyés de l'ONU et de l'UA rencontrent des victimes de la LRA

En savoir plus



Coup de projecteur