Syrie : le Conseil de sécurité crée une Mission de 300 observateurs militaires

Le Conseil de sécurité de l’ONU. Photo ONU/Evan Schneider

21 avril 2012 – Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté samedi une résolution à l’unanimité dans laquelle les quinze membres ont décidé de créer pour une période initiale de 90 jours, une Mission de supervision des Nations Unies en Syrie (UNSMIS).

L’UNSMIS sera placée sous le commandement d’un chef des observateurs militaires et composée, dans un premier temps, de 300 observateurs militaires non armés et d’une composante civile appropriée permettant à la mission d’exercer son mandat.

Le Conseil « décide également de procéder au déploiement rapide de la Mission sous réserve de l’évolution de la situation sur le terrain, notamment la cessation durable de la violence », a indiqué le texte de la résolution.

« La Mission de supervision de l’ONU en Syrie a pour mandat de contrôler le respect par toutes les parties de la cessation de la violence armée sous toutes ses formes, et de surveiller et d’appuyer l’application de la proposition en 6 points de l’Envoyé », a précisé la résolution en faisant référence à l’Envoyé spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue des Etats arabes, Kofi Annan.

Le texte du document adopté par le Conseil stipule aussi que le gouvernement syrien devra assurer la circulation totale et sans entrave des membres de la Mission en Syrie. Le Conseil demande à l’ONU et la Syrie de s’entendre rapidement sur les moyens de transports aériens qui doivent être fournis à la Mission.

Vendredi, le porte-parole de l’Envoyé spécial conjoint, Ahmad Fawzi, a indiqué lors d’un point de presse à Genève que sept observateurs militaires de l’ONU se trouvaient désormais en Syrie et qu’ils devraient être neuf d’ici à lundi. Ils font partie de l’équipe avancée d’observateurs chargée de commencer à surveiller la cessation des hostilités.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Syrie : un forum de l’ONU juge nécessaire une opération humanitaire

En savoir plus





Coup de projecteur