L'ONU appelle le Soudan et le Soudan du Sud à éviter la guerre

Près de la moitié du pétrole du Soudan est pompé à Heglig. Photo PNUE

19 avril 2012 – Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé jeudi le Soudan du Sud à retirer ses troupes du Soudan et le Soudan à cesser de bombarder le territoire sud-soudanais. Il a encouragé les dirigeants des deux pays à retourner à la table de négociations.

« La dernière chose dont les peuples de ces deux pays ont besoin est une nouvelle guerre, une guerre qui ferait de nombreuses victimes, détruirait l'espoir et ruinerait les perspectives de paix, de stabilité, et de prospérité pour tous les Soudanais », a dit M. Ban lors d'un point de presse à New York.

Le Secrétaire général a appelé les deux parties à un maximum de retenue, à retourner à la table de négociations et à résoudre leurs différends.

« J'appelle le Soudan du Sud à retirer immédiatement ses forces d'Heglig. Il s'agit d'une violation de la souveraineté du Soudan et un acte clairement illégal », a-t-il dit. « J'appelle aussi le gouvernement du Soudan à arrêter immédiatement le bombardement du territoire sud-soudanais et à retirer ses troupes des territoires disputés, en particulier Abyei. »

« Les deux côtés doivent cesser de soutenir des forces irrégulières l'un contre l'autre », a-t-il ajouté.

Ban Ki-moon a encouragé les gouvernements des deux pays à cesser les combats et à reprendre les négociations. « Nous devons poursuivre nos efforts et nous tenir prêts à aider les deux parties. Les pays qui ont de l'influence sur les deux gouvernements doivent s'impliquer en ce moment critique », a-t-il ajouté.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Soudan et Soudan du Sud : la chef des droits de l'homme de l'ONU s’inquiète

En savoir plus





Coup de projecteur