Yémen : l'ONU inquiète de l'aggravation de la crise humanitaire

Des enfants dans le camp de déplacés d’Al-Mazrak à Haradh, dans le nord du Yémen. Photo OCHA

17 avril 2012 – A l'issue d'une visite de deux jours au Yémen, la Sous Secrétaire générale des Nations Unies aux affaires humanitaires, Catherine Bragg, a souligné mardi le besoin d'un engagement solide de la communauté internationale pour soutenir les millions de personnes dans le pays qui font face à une crise humanitaire qui s'aggrave.

« Je suis très préoccupée par la situation humanitaire au Yémen, malgré les améliorations politiques récentes dans le pays. Des millions de personnes vulnérables ont besoin d'aide dans le domaine de la santé, de l'accès à l'eau potable, de l'assainissement, de l'alimentation et de la nutrition », a déclaré Mme Bragg dans un communiqué de presse.

Mme Bragg s'est rendue au Yémen afin d'évaluer l'évolution dans le pays depuis sa dernière visite en novembre 2011 et pour identifier des façons de renforcer l'assistance humanitaire avec les partenaires, dont le gouvernement et les bailleurs de fonds, malgré des contraintes sécuritaires.

Des nouvelles données montrent que l'insécurité alimentaire au Yémen s'est considérablement aggravée depuis deux ans. Cinq millions de personnes, soit près du quart de la population, font face à une insécurité alimentaire sévère, ce qui veut dire qu'elles sont incapables de cultiver ou d'acheter suffisamment de nourriture pour leurs familles et ont besoin d'une assistance urgente. Au moins 800.000 enfants souffrent d'une malnutrition aigüe et la dégradation des systèmes de santé, d'eau et d'assainissement pose un problème de long terme pour la reprise au Yémen.

« Les plus vulnérables auront besoin de toute l'aide possible jusqu'à ce que les développements politiques commencent à porter leurs fruits », a expliqué Mme Bragg.

Lors de réunions avec les agences onusiennes et d'autres partenaires au Yémen, Mme Bragg a examiné les possibilités d'une sortie de la crise. « Je suis encouragée de voir que la capacité de la communauté humanitaire au Yémen s'est renforcée depuis ma dernière visite », a-t-elle indiqué, en se félicitant que de nouvelles organisations internationales ont commencé à travailler au Yémen.

En 2012, les partenaires humanitaires de l'ONU ont élargi leurs programmes au Yémen et au total, 447 millions de dollars ont été demandés pour couvrir les besoins humanitaires. Cependant ce besoin est financé à 20% seulement à ce jour.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'UNICEF lance une campagne de vaccination contre la rougeole au Yémen

Aucun résultat
Aucun résultat