Ban Ki-moon appelle au calme entre le Soudan et le Soudan du Sud

Près de la moitié du pétrole du Soudan est pompé à Heglig. Photo PNUE

16 avril 2012 – Le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a réitéré lundi son inquiétude concernant les hostilités entre le Soudan et le Soudan du Sud et leur impact sur la population civile. Il a appelé les deux parties prenantes à mettre fin aux combats immédiatement et à respecter le droit humanitaire international et la protection des civils.

M. Ban « appelle le gouvernement du Soudan à cesser immédiatement les bombardements aériens du territoire du Soudan du Sud et le gouvernement du Soudan du Sud à se retirer immédiatement [du village] de Heglig et d'employer des moyens légaux et diplomatiques pour régler leurs différends quant au statut de Heglig », a dit le porte-parole du Secrétaire général dans une déclaration à la presse.

Le Secrétaire général est également préoccupé par les informations reçues ce weekend et qui font état de la mobilisation de milices dans la zone d'Abyei, ce qui est une violation de l'accord du 20 juin dans lequel les parties prenantes s'étaient engagées à retirer immédiatement tous les éléments armés de la zone.

« Le Secrétaire général appelle le gouvernement du Soudan à assurer le retrait complet et immédiat de tous ces éléments de la zone », a souligné le porte-parole.

M. Ban a exhorté le Président Bachir (Soudan) et le Président Kiir (Soudan du Sud) à respecter leur engagement à maintenir la paix et la stabilité au Soudan et au Soudan du Sud et à résoudre tous les différends grâce à un dialogue pacifique et à convoquer un sommet présidentiel au plus vite.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Soudan et Soudan du Sud : le Conseil de sécurité exige l'arrêt des hostilités

En savoir plus





Coup de projecteur