Le chef des opérations de maintien de la paix en visite en Côte d'Ivoire

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé des opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, lors de sa visite au Libéria le 13 avril 2012. Photo: MINUL/Staton Winter

16 avril 2012 – Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé des opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, effectue depuis dimanche une visite en Côte d'Ivoire pour évaluer la situation dans le pays avant les discussions devant le Conseil de sécurité dans les semaines et les mois qui viennent.

M. Ladsous a rencontré lundi à Abidjan le Premier ministre ivoirien, Jeannot Ahoussou Kouadio, a précisé l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) dans un communiqué de presse. « Je suis venu discuter avec le Premier ministre des grands problèmes sur lesquels les Nations Unies peuvent aider dans ce processus engagé depuis un an après la grave crise de l'hiver 2010-2011 », a déclaré M. Ladsous à l'issue de cette rencontre.

Le chef des opérations de maintien de la paix est venu se faire une idée sur le terrain des tâches qui restent à exécuter, notamment, le désarmement et la démobilisation ainsi que la réforme du secteur de la sécurité. Il s'agit aussi de voir l'aide que l'ONUCI peut apporter dans la réconciliation nationale.

Après avoir effectué une mission au Libéria, M. Ladsous est arrivé dimanche en Côte d'Ivoire par voie terrestre, se rendant à Toulepleu, dans l'ouest, puis à Daloa dans le centre-ouest, avant de s'envoler pour Abidjan dans la soirée de dimanche.

Lors de sa visite dans l'ouest, M. Ladsous a rappelé que les Nations Unies restaient aux côtés des populations ivoiriennes pour les soutenir et les accompagner sur la voie de la paix et du développement. Concernant le retour des refugiés ivoiriens encore présents au Libéria, il a donné l'exemple des populations des villages de Bakpahi et Dollé, dans le département de Toulepleu qui, malgré tout ce qu'elles ont enduré pendant la crise postélectorale, ont décidé de retourner en Côte d'Ivoire.

Interrogé lundi sur la situation sécuritaire dans le pays, M. Ladsous a estimé que des problèmes d'insécurité se faisaient encore sentir notamment dans l'ouest de la Côte d'Ivoire. Il a souligné le travail de l'ONUCI pour contribuer à l'amélioration de la situation sécuritaire à l'ouest et dans les autres régions de la Côte d'Ivoire.

« L'ONUCI y travaille activement de manière assez innovatrice avec la Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL) et les forces de sécurité des deux pays pour améliorer la situation de la sécurité à cette frontière poreuse pour combattre tous les trafics et mieux la contrôler », a-t-il ajouté.

Hervé Ladsous a aussi rencontré lundi matin le Ministre ivoirien des Affaires Etrangères, Daniel Kablan Duncan, et a eu des séances de travail avec les personnalités civiles et militaires de l'ONUCI. Il devait rencontrer la société civile en fin d'après midi au siège de la mission onusienne.

« Nous sommes satisfaits de voir que la Côte d'Ivoire a renoué avec la paix et qu'elle est sur la voie de la croissance et du progrès », a souligné le Secrétaire général adjoint des Nations Unies après sa rencontre avec le Ministre des affaires étrangères.

M. Ladsous a indiqué qu'il avait discuté avec M. Duncan, des différents conflits en cours en Afrique de l'ouest, notamment ceux du Mali et de la Guinée Bissau. Il a aussi précisé que les Nations Unies étaient prêtes à coopérer avec le gouvernement ivoirien sur ces différents dossiers.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Côte d’Ivoire : l’ONUCI renforce ses patrouilles à la frontière avec le Mali

En savoir plus





Coup de projecteur