Ban Ki-moon dialogue en ligne avec des jeunes de cinq continents

Le Secrétaire général Ban Ki-moon (de dos) discute en ligne avec des jeunes des cinq continents. Photo ONU/Eskinder Debebe

11 avril 2012 – Le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a participé mardi à un dialogue en ligne avec des jeunes du monde entier sur des thèmes tels que le chômage des jeunes, les technologies ou encore les droits des femmes, grâce à la plateforme Google+.

« Je n'écoute pas seulement les ambassadeurs et les présidents. J'apprends tellement en écoutant des personnes comme vous. C'est pourquoi je souhaite entendre vos idées », a dit le Secrétaire général à six jeunes d'Asie, d'Afrique, d'Amérique latine, d'Europe et des Etats-Unis qui ont été sélectionnés pour participer à des consultations avec la société civile et des représentants du monde universitaire.

Nick D'Aloisio, un jeune entrepreneur britannique, a demandé à M. Ban ce que faisait l'ONU pour soutenir les systèmes d'éducation et les entrepreneurs dans le domaine des technologies à travers le monde.

« L'éducation est primordiale, mais il faut que l'éducation ouvre sur des débouchés. Trop de jeunes quittent l'école sans avoir obtenu les compétences requises par le marché du travail. Nous devons nous assurer que le secteur de l'éducation offre les compétences du 21ème siècle aux jeunes gens », lui a répondu M. Ban.

Le Secrétaire général a expliqué aux participants que l'une de ses priorités en tant que chef de l'ONU était de créer des opportunités pour les femmes et les jeunes et de les placer au centre du développement.

« Je suis très préoccupé par les conditions difficiles auxquelles font face les femmes du monde. Partout où je vais, j'insiste sur la nécessité que les gouvernements accorde une plus grande importance aux femmes », a-t-il indiqué.

« Je visite des centres de santé afin de d'attirer l'attention sur l'importance de la santé féminine. Chaque minute-et-demi, une femme décède pendant la grossesse ou en couches. Chaque minute une femme est infectée par le VIH. Nous devons protéger leur santé », a déclaré M. Ban en réponse à une question de Miriam Oluoch Otieno, du Kenya.

« Je me suis également engagé à accorder une plus grande importance aux jeunes au sein de l'ONU. L'année dernière, j'ai participé à la toute première réunion entre le Conseil de sécurité et des jeunes. J'ai aussi l'intention de nommer un Conseiller spécial sur la jeunesse », a-t-il ajouté.

Lors de cette conversation de 45 minutes, M. Ban a encouragé les jeunes à devenir des citoyens du monde engagés. « Les jeunes transforment le monde en ce moment même. Regardez le printemps arabe. Partout dans le monde, les jeunes se dressent pour défendre leurs idées. Lorsque j'avais vingt ans, j'ai aussi participé à des manifestations politiques pour exiger la démocratie. La différence avec ce qui se passe aujourd'hui, c'est que maintenant un mouvement peut devenir mondial en l'espace d'un instant », a expliqué M. Ban.

Le Secrétaire général a également invité les jeunes à prendre part aux initiatives mondiales telles que la Conférence de l'ONU sur le développement durable (Rio+20), qui aura lieu en juin au Brésil, et le Forum de l'emploi des jeunes en mai à Genève qui est organisé par l'Organisation internationale du travail (OIT).

Le dialogue en ligne a été organisé par le Département de l'information de l'ONU et l'Alliance des civilisations de l'ONU en partenariat avec Google.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Ban Ki-moon va discuter avec des jeunes du monde entier via les médias sociaux

En savoir plus





Coup de projecteur