Un million de Syriens ont besoin d'une aide humanitaire, selon l’ONU

Un jeune réfugié syrien avec son frère en Jordanie. Photo UNHCR/S. Malkawi

29 mars 2012 – Une évaluation de la situation humanitaire en Syrie vient d'être effectuée par le gouvernement de ce pays avec la participation de l'ONU et de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), a indiqué jeudi le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Huit agences de l'ONU ont pris part à la mission d'évaluation qui s'est rendue dans plusieurs villes de Syrie, dont Alep, Ar-Raqqa, Deraa, Deir ez-Zor, Hama, Homs, Idlib, Lattaquié, Tartous et les banlieues de Damas. Des informations ont été collectées en interrogeant des civils, des représentants des autorités, des dirigeants communautaires et religieux, des représentants du Croissant rouge arabe syrien et des ONG locales.

Certaines zones étaient inaccessibles pour des raisons de sécurité ou par manque de temps, mais le personnel de l'ONU et de l'OCI de la mission d'évaluation ont pu se rendre dans des quartiers contrôlés par les forces d'opposition.

L'analyse conjointe de l'ONU et de l'OCI indique qu'au moins un million de Syriens ont actuellement besoin d'une assistance humanitaire. Parmi eux se trouvent ceux qui ont été blessés ou déplacés par les combats ainsi que les familles qui les hébergent. Ce chiffre prend également en compte les gens qui sont devenus considérablement plus vulnérables après une année chaotique.

Les membres de la mission d'évaluation ont jugé qu'il faudrait des mois, voire des années avant que la situation ne redevienne normale, et ce même s'il y a une solution politique et que les combats cessent dans l'avenir immédiat ou proche. Cette analyse a d'ailleurs été partagée avec le gouvernement.

Les priorités identifiées lors de l'évaluation comprennent la protection, l'alimentation, une assistance médicale, et des fournitures telles que des couvertures et des articles ménagers ainsi que l'éducation. Le Ministre adjoint des affaires étrangères a autorisé l'acheminement de cette assistance humanitaire à travers le Croissant rouge arabe syrien.

Un premier convoi apportant de la nourriture, des couvertures et des fournitures hygiéniques pour 2000 familles de déplacés a quitté Damas pour Tartous mercredi. Les distributions devraient commencer vendredi dans cette ville ainsi que dans plusieurs autres endroits du pays.

L'OCHA rappelle que l'effort humanitaire doit être tenu complètement séparé des questions politiques. Les agences de l'ONU continueront d'assurer la neutralité, l'indépendance et l'impartialité de leurs actions et ce pendant toute la durée de la crise humanitaire. Les bailleurs de fonds ont été vivement encouragés à contribuer au Fonds d'urgence qui a été établi spécifiquement pour la situation en Syrie.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Ban Ki-moon appelle la Syrie à mettre en œuvre ses engagements

En savoir plus





Coup de projecteur