Ban cite Singapour en exemple pour la gestion des catastrophes

Le Secrétaire général Ban Ki-moon à Singapour. Photo ONU/Eskinder Debebe

23 mars 2012 – Le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a salué vendredi la stratégie de Singapour concernant les catastrophes naturelles et le développement durable. Il a estimé que l'expérience de Singapour en la matière est d'une grande utilité pour la communauté internationale.

Lors d'un discours à l'Institut international d'études stratégiques de Singapour, M. Ban a indiqué que les leçons retenues par Singapour et par d'autres pays de la région concernant les catastrophes naturelles peuvent servir pour améliorer la protection des gens dans d'autres régions du monde et dans d'autres circonstances.

« Quand il s'agit d'améliorer la protection des gens, je pense qu'il y a beaucoup de leçons à retenir qui proviennent de cette région. Il est évident que la préparation aux catastrophes et les systèmes d'alerte précoce font une différence. Mais pour cela, il faut renforcer les capacités et la coopération régionale et mondiale pour faire face à une menace commune », a ajouté le Secrétaire général.

« Pour satisfaire les besoins des populations de tous les pays de la région, les dirigeants des pays doivent faire le choix de travailler ensemble sur un plan commun plutôt que de le faire chacun de leur côté », a-t-il estimé en précisant qu'un système d'alerte multilatéral peut servir autant pour les catastrophes naturelles que pour celle créées par l'homme.

« La violence, comme l'eau, vient par vagues. Dans les deux cas une alerte précoce et une évaluation de la situation sont essentielles », a souligné le Secrétaire général.

M. Ban a félicité Singapour pour les efforts du pays pour mettre en œuvre des politiques de développement durable et il a encouragé le pays à s'engager dans la Conférence sur le développement durable « Rio+20 » qui aura lieu en juin au Brésil.

« En tant que petite île densément peuplée, vous avez montré votre détermination à être aux avant-postes sur les questions liées au changement climatique et au développement durable. Au cours des vingt prochaines années, le monde aura besoin d'au moins 50% de nourriture supplémentaire, 45% d'énergie en plus et 30% d'eau supplémentaire. Pour relever ce défi, nous devons réfléchir et agir de façon concertée », a rappelé M. Ban.

Lors de sa visite à Singapour, le Secrétaire général a aussi rencontré le Président Tony Tan Keng Yam, le Premier ministre Lee Hsein Loong et le Ministre des affaires étrangères K. Shanmugam.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Indonésie : l'ONU lance un kit pour mieux se préparer aux catastrophes naturelles

En savoir plus





Coup de projecteur