Yémen : le PAM tire la sonnette d'alarme sur la crise alimentaire

Des familles déplacées à Saada, au Yémen, reçoivent une assistance alimentaire du PAM. Photo PAM/Atheer Najim

14 mars 2012 – L'insécurité alimentaire a atteint un niveau alarmant au Yémen, où près de cinq millions de personnes sont incapables de produire ou d'acquérir suffisamment de nourriture, a indiqué mercredi le Programme alimentaire mondial (PAM) dans les conclusions préliminaires d'une étude faite avec l'organisation centrale des statistiques du Yémen et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

« La faim s'accentue au Yémen. Les prix des denrées alimentaires en hausse et le conflit dans le pays pèsent sur de nombreuses familles », a déclaré la Représentante du PAM au Yémen, Lubna Alaman.

L'étude sur la sécurité alimentaire révèle que 22% de la population, soit cinq millions de personnes font face à une insécurité alimentaire sévère. C'est presque le double du chiffre de la précédente étude de 2009, et au-dessus du niveau nécessitant une assistance extérieure.

« Cela montre que près d'un tiers de la population yéménite a besoin d'une assistance alimentaire d'urgence », a souligné Mme Alaman.

Dans les villes où le conflit s'est fait sentir le plus, plus d'un quart des foyers ont déclaré que l'insécurité alimentaire avait réduit leurs capacités à acheter des denrées alimentaires. Le PAM a déjà renforcé son assistance humanitaire en 2012, avec l'objectif de nourrir 3,6 millions de personnes vulnérables à la suite de la hausse considérable des prix alimentaires et des mouvements de populations ayant fui les affrontements dans les régions du nord et du sud du pays.

Le PAM donne la priorité à 1,8 million de personnes dans une situation d'insécurité alimentaire sévère, particulièrement aux femmes et aux enfants qui vivent dans les 14 gouvernorats les plus pauvres du pays et aux 670.000 personnes déplacées.

Le rapport final de l'étude sera publié en fin avril et comprendra des informations détaillées sur la nutrition. Les premiers résultats indiquent que le taux de malnutrition aigüe est alarmant dans plusieurs régions du pays.

Dans le gouvernorat d'Al Hudeidah, les taux de malnutrition aigüe sont les pires du pays, puisque cela touche 28% de la population, bien au dessus du seuil d'urgence de l'Organisation mondiale pour la santé (OMS) qui est de 15%.

La malnutrition chronique parmi les enfants est également une préoccupation majeure. Dans le gouvernorat d'Al Mahweet par exemple, environ 63,5% des enfants souffrent d'un retard de croissance.


News Tracker: autres dépêches sur la question

HCR : des dizaines de milliers de civils fuient les affrontements tribaux au Yémen

Aucun résultat
Aucun résultat