L'ONU propose d'organiser une grande conférence sur les femmes en 2015

Journée Internationale de la femme 2012. Photo: FIDA

8 mars 2012 – Le Président de l'Assemblée générale des Nations Unies, Nassir Abdulaziz Al-Nasser, et le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, ont proposé conjointement jeudi que les Nations Unies organisent une Conférence globale sur les femmes en 2015, vingt ans après le Sommet de Beijing.

« Etant donné que les femmes représentent la moitié de l'humanité et étant donné l'importance et la pertinence des questions liées aux femmes pour le progrès global, il est temps d'organiser une réunion mondiale sur ce thème », ont dit les deux hauts responsables dans une déclaration conjointe, alors que la Journée internationale de la femme était célébrée jeudi partout dans le monde.

MM. Ban et Al-Nasser ont souhaité que les Etats membres, qui ont le pouvoir de décider d'organiser cette conférence, prennent les mesures nécessaires lors de l'actuelle session de l'Assemblée générale de l'ONU.

La Quatrième conférence mondiale sur les femmes à Beijing en 1995 a adopté l'actuelle plateforme d'action. Le Sommet de Beijing avait été précédé par trois conférences mondiales, à Mexico en 1975, à Copenhague en 1980 et à Nairobi en 1985.

De son côté, la Directrice exécutive d'ONU Femmes, Michelle Bachelet, a célébré la Journée internationale de la femme au Maroc.

Elle a mis en exergue les progrès réalisés mondialement sur le plan des droits juridiques, des résultats éducatifs et de la participation à la vie publique des femmes. Elle a également souligné que les femmes demeuraient confrontées à d'importantes inégalités.

Mme Bachelet a appelé avec force les dirigeants mondiaux à promouvoir une plus grande participation politique et autonomisation économique des femmes. « La participation pleine et égale des femmes à la vie politique et économique est fondamentale pour la démocratie et la justice, que les peuples appellent de leurs vœux » a-t-elle déclaré.

Au cours de son premier voyage au Maroc, Mme Bachelet a félicité ce pays et la région arabe pour les avancées réalisées, notamment : la fin de l'écart entre les sexes au sein des écoles et universités ; l'établissement, dans la Constitution marocaine, du principe d'égalité entre les hommes et les femmes dans tous les domaines, ainsi que la priorité donnée aux conventions internationales ; et l'adoption par l'Assemblée constituante tunisienne d'une loi électorale favorisant une totale parité, qui a permis aux femmes de remporter 27% des sièges au cours des récentes élections. Elle a toutefois demandé instamment que davantage de mesures politiques concrètes soient prises afin d'améliorer la vie des femmes.

Mme Bachelet a participé à un dialogue interactif avec de jeunes filles dans un lycée de Rabat. Elle a également pris la parole lors d'une conférence intitulée « Le Maroc sur la voie de l'égalité : avancées juridiques et institutionnelles pour des politiques publiques favorisant l'égalité des sexes ».


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONU appelle à s'intéresser davantage à l'autonomisation des femmes rurales

En savoir plus





Coup de projecteur