Ban Ki-moon est préoccupé par les tensions politiques aux Maldives

L’ancien Président des Maldives Mohamed Nasheed en septembre 2011. Photo ONU/Jean-Marc Ferré

1 mars 2012 – Le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a fait part jeudi de sa préoccupation concernant les tensions politiques aux Maldives. Aujourd'hui, des manifestants ont empêché le Parlement de se réunir pour la première fois depuis le début de la crise.

M. Ban a répété que la crise politique qui a suivi la démission de l'ex-Président Mohamed Nasheed le 7 février, doit être résolue par un processus national de dialogue et de recherche de consensus.

« Le Secrétaire général exhorte toutes les parties prenantes concernées à reprendre immédiatement le dialogue politique, aussi bien à l'intérieur qu’à l'extérieur du Parlement, afin de trouver une solution mutuellement acceptable permettant d'avancer, dans le respect de la constitution et sans mettre en péril les avancées démocratiques obtenues jusqu'à présent », a indiqué le porte-parole de M. Ban dans une déclaration à la presse.

Selon des informations de presse, des manifestations auraient empêché la réouverture du Parlement des Maldives qui était prévue jeudi. Des bousculades auraient éclaté entre des membres de l'assemblée. Le nouveau Président Waheed Hassan n'a donc pas pu tenir son discours inaugural au Parlement.

L'ancien Président Nasheed a présenté sa démission suite à plusieurs journées de manifestations et de tension entre le gouvernement, l'armée et la police. Son ancien adjoint, Waheed Hassan a pris sa place. Des informations qui indiquaient que la démission de M. Nasheed n'était pas volontaire sont apparues depuis.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Maldives : l’ONU juge nécessaire une enquête sur les événements récents

En savoir plus