Ban Ki-moon prolonge de trois ans le mandat du Tribunal spécial pour le Liban

Salle d’audience du Tribunal spécial pour le Liban. Photo: TSL

22 février 2012 – Le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a prolongé mercredi le mandat du Tribunal spécial pour le Liban pour trois années supplémentaires, a indiqué son porte-parole. Le Tribunal est chargé de juger les personnes suspectées d'avoir assassiné l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri en 2005.

M. Hariri et 21 autres personnes ont été tués dans le centre de Beyrouth le 14 février 2005 lorsqu'une bombe dissimulée dans une voiture a explosé lors du passage du cortège de l'ancien Premier ministre libanais.

Les suspects Salim Jamil Ayyash, Mustafa Amine Badreddine, Hussein Hassan Oneissi et Assad Hassan Sabra sont tous citoyens libanais. Ils seront jugés par contumace puisque le Tribunal a été incapable de les retrouver pour les informer des chefs d'inculpation à leur encontre et pour les traduire devant la Cour malgré des efforts considérables.

Le Secrétaire général Ban Ki-moon réaffirme l'engagement de l'ONU à soutenir les efforts du Tribunal spécial pour dévoiler la vérité sur cet attentat, en retrouver les auteurs, les traduire devant la justice et envoyer le message que l'impunité pour ce genre de crimes ne sera pas tolérée, a dit son porte-parole.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Liban : les quatre hommes accusés du meurtre d'Hariri seront jugés par défaut

En savoir plus





Coup de projecteur