Culture arabe : un Libanais et un Brésilien lauréats du Prix UNESCO-Sharjah

Le siège de l’UNESCO à Paris. Photo UNESCO/M. Ravassard

21 février 2012 – L'écrivain libanais Elias Khoury et l'éditeur brésilien João Baptista de Medeiros Vargens sont les lauréats 2011 du Prix UNESCO-Sharjah pour la culture arabe, a annoncé lundi l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).

La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, leur remettra le prix, qui récompense leurs efforts pour la diffusion et la connaissance de la culture arabe dans le monde, lors d'une cérémonie qui aura lieu au siège de l'UNESCO, à Paris, le 27 février.

Elias Khoury (Beyrouth, 1948), est romancier, dramaturge, critique et enseignant universitaire. Auteur d'une douzaine de romans, dont « La Petite montagne », « Visages blancs » ou « La Porte du soleil », son œuvre est traduite dans plus de dix langues, dont l'hébreu. Rédacteur en chef du supplément littéraire du journal An Nahar entre 1992 et 2009, il a joué un rôle important dans la promotion de la culture arabe.

« Il a été témoin de la souffrance humaine, qu'il a fait connaître au niveau international. Son combat et sa production littéraire ont créé l'image d'un intellectuel libre qui donne une voix aux sans voix », a estimé le jury international du prix, présidé par Isabella Camera d'Afflito, de l'Université de Rome La Sapienza.

João Baptista de Medeiros Vargens (Río de Janeiro, 1952) est éditeur, auteur, traducteur, lexicologue et professeur de langue et civilisation arabes. Il a été récompensé « pour son implication dans l'étude de l'influence de la langue arabe sur la langue portugaise, ainsi que pour ses travaux visant à mettre en valeur la présence de la civilisation arabo-musulmane au Brésil et, plus généralement, dans les pays lusophones », d'après le jury.

Créé à l'initiative des Émirats arabes unis, le Prix UNESCO-Sharjah pour la culture arabe a pour vocation de récompenser les efforts de deux personnalités, l'une originaire du monde arabe et l'autre d'un pays non arabe, qui auront contribué, par leurs œuvres artistiques, intellectuelles ou promotionnelles, au développement ainsi qu'à la diffusion de la connaissance de la culture arabe dans le monde. Chacun des lauréats recevra 30.000 dollars.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Un Soudanais et un Français lauréats du Prix UNESCO pour la culture arabe

En savoir plus





Coup de projecteur