L’ONU appelle à célébrer la Journée mondiale de la radio lundi 13 février

Le Secrétaire général Ban Ki-moon s’exprime à la radio des Nations Unies

10 février 2012 – Afin de mettre en relief la puissance de la radio comme plate-forme pour l’éducation et la promotion de la liberté d’expression et le débat public ainsi que son rôle vital dans la réponse aux crises et aux catastrophes, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) appelle à célébrer lundi la première édition de la Journée mondiale de la radio.

« Toutes les radios sont invitées à s’associer à cet événement », a déclaré l’UNESCO dans un communiqué de presse. C’est en novembre 2011 que la Conférence générale de l’UNESCO a proclamé 13 février Journée mondiale de la radio.

Avec une couverture pouvant atteindre 95% de la population mondiale, la radio est le média le plus universel qui existe. Média peu coûteux qui requiert une technologie relativement simple, elle atteint des collectivités éloignées et des groupes marginalisés. Actuellement, Internet et les technologies mobiles contribuent à augmenter encore plus son champ d’application et ses possibilités.

Selon l’Union internationale des télécommunications, plus de 75% des foyers des pays en développement possèdent au moins une radio. À ces chiffres il faut ajouter le nombre croissant de personnes qui écoutent la radio pour obtenir des informations et d’interagir via des connexions à large bande.

« La radio est le média qui touche le plus large public et en particulier les franges les plus marginalisées de nos sociétés », a dit la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, dans un message enregistré pour l’occasion. « Une radio libre, indépendante et pluraliste est indispensable à des sociétés fortes ; elle est un élément vital pour faire progresser les droits de l’homme et les libertés fondamentales », a-t-elle ajouté.

Afin d’encourager les diffuseurs publics, privés et communautaires à célébrer la Journée, l’UNESCO a créé un site web avec des messages audio en plusieurs langues ou des manuels à l’usage des radios communautaires.

Il est ainsi possible d’écouter et reproduire gratuitement les archives sonores de l’UNESCO avec des voix telles que celles Pablo Neruda, Jorge Luis Borges, Pablo Picasso, Charles de Gaulle, Youri Gagarine, Nelson Mandela, Frederik De Klerk ou Harry Belafonte.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Somalie : l'Envoyé de l'ONU déplore le meurtre du directeur d'une station de radio

En savoir plus





Coup de projecteur