Côte d'Ivoire : l'ONUCI se tient prête à certifier les résultats des élections

Le Représentant spécial de l’ONU en Côte d’Ivoire, Bert Koenders.

9 février 2012 – Le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la Côte d'Ivoire, Bert Koenders, espère recevoir prochainement toute l'information nécessaire pour prendre des décisions sur les élections législatives dans les meilleurs délais, a annoncé jeudi l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI).

M. Koenders est chargé de certifier les élections législatives du 11 décembre après l'examen des réclamations par le Conseil constitutionnel, institution chargé du contentieux électoral.

« En raison de la reprise attendue du vote dans certaines circonscriptions, il s'agira donc d'une certification partielle », a indiqué le porte-parole de l'ONUCI, Hamadoun Touré, lors d'un point de presse à Abidjan.

Après la certification, le Chef de l'ONUCI reprendra ses initiatives en faveur de la promotion du dialogue politique, passage essentiel dans la réconciliation nationale et le retour de la paix définitive. « Dans cette perspective, M. Koenders encourage les acteurs politiques ivoiriens à mettre en avant les intérêts supérieurs du pays », a indiqué le porte-parole.

M. Touré a rappelé le soutien du Représentant spécial aux efforts du gouvernement en vue d'étendre la sécurité dans tout le pays avant de réitérer la disponibilité de l'ONUCI à apporter sa contribution en vue de renforcer la protection des populations. « A ce sujet, les Casques bleus et les Forces Républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) vont se rencontrer ce jeudi pour peaufiner leur stratégie de lutte contre le racket et les coupeurs de routes qui sévissent de plus en plus en différents endroits du territoire ivoirien. M. Koenders se rendra prochainement sur le terrain pour se rendre compte de la réalité du phénomène », a-t-il annoncé.

Dans le même cadre de l'amélioration de la situation sécuritaire, le porte-parole a annoncé que selon les dispositions de son mandat appelant à la protection des populations, la Force avait effectué, la semaine dernière, 1.538 patrouilles terrestres et aériennes et intensifié les patrouilles mixtes avec les FRCI à la frontière libéro-ivoirienne. Les actions humanitaires ont, elles aussi, fait partie du programme des différents bataillons qui ont offert des soins médicaux gratuits à 1348 patients et distribué 89.000 litres d'eau potable aux populations nécessiteuses.

Cette amélioration de la situation sécuritaire bénéficie aussi de l'appui de la Division du Désarmement, Démobilisation et Réintégration (DDR) de l'ONUCI. Selon M. Touré, celle-ci a relancé mercredi 8 février au Foyer de Jeunes d'Attecoubé une opération de dépôt volontaire d'armes qui se tient encore ce jeudi 09 février.

« L'exercice vise à récupérer les armes encore en circulation et entre dans le cadre d'une campagne nationale pour le dépôt volontaire des armes. Il s'adresse aux civils et à tous ceux qui détiennent de façon illicite ou illégale une arme », a expliqué le porte-parole. Une opération similaire, menée la semaine précédente à Abobo avait permis de collecter 100 armes.

La partie ivoirienne est également impliquée dans cette opération par le biais de la police et la gendarmerie ivoirienne et plus particulièrement de la Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre (COMNAT-CI), a indiqué M. Touré. Il a souligné que, depuis le démarrage de l'action en juin 2011, 1.034 armes avaient été collectées.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Côte d’Ivoire : l’ONU certifiera les élections après l’examen des réclamations

En savoir plus