Philippines : l'ONU revoit à la hausse les besoins après la tempête à Mindanao

Une mère nourrissant son enfant dans le cadre d'un programme de nutrition pour les survivants de la tempête tropicale Washi à Mindanano. Photo IRIN/Jason Gutierrez

3 février 2012 – Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a annoncé vendredi avoir revu à la hausse l'appel pour le financement de l'aide humanitaire pour les six mois à venir dans l'île de Mindanao aux Philippines où 300.000 personnes ont été affectées par la tempête tropicale qui a frappé l'île l'année dernière.

Le nouveau plan d'action humanitaire prévoit un budget qui s'élève à 39 millions de dollars par rapport aux 28,4 millions demandés initialement en décembre 2011.

« Je suis très encouragée par les efforts acharnés du gouvernement, des organisations, de la société civile et des communautés affectées elles-mêmes pour acheminer l'aide aux centaines de milliers de survivants de Sendong », a déclaré la Coordonnatrice humanitaire résidente de l'ONU aux Philippines, Jacqui Badcock. Sendong est le nom donné par les résidents de l'île à la tempête qui est aussi connu sous le nom de Washi.

« Il est primordial d'obtenir un soutien financier généreux et durable pour permettre l'acheminement de produits et de services de première nécessité et soutenir les efforts de reconstruction », a-t-elle ajouté.

La tempête tropicale s'était abattue sur l'île de Mindanao du 16 au 18 décembre 2011, avec dans son sillage des pluies torrentielles qui ont provoqué des inondations et des glissements de terrain. Presque 48.000 maisons ont été endommagées et les moyens de subsistance de presque 625.000 personnes ont été touchés. Près de 550.000 personnes ont dû quitter leurs maisons.

Sept semaines après la catastrophe, quelques 21.900 survivants sont toujours entassés dans des centres d'évacuation dans les villes de Cagayan de Oro et Iligan, et plus de 400.000 personnes sont logées dans des abris de fortune par des familles hôtes dans leurs régions d'origine.

Certains survivants sont rentrés dans leurs maisons endommagées malgré le danger dans des zones où le risque de nouvelles catastrophes est élevé et alors que le gouvernement y a interdit les constructions.

L'OCHA a indiqué que 9,6 millions de dollars ont été collectés à ce jour, dont trois millions provenant du Fonds central d'intervention d'urgence (CERF), qui est géré par l'OCHA.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Philippines : grâce à l'argent octroyé, l'ONU vient en aide à Mindanao

En savoir plus




Coup de projecteur