L'ONU honore la mémoire des enfants morts lors de l'Holocauste

Photo de l’exposition "Auschwitz - la profondeur de l’abîme" au siège de l’ONU. Photo ONU/Eskinder Debebe (24 janvier 2005)

27 janvier 2012 – A l'occasion de la Journée internationale du souvenir des victimes de l'Holocauste, le Président de l'Assemblée générale des Nations Unies, Nassir Abdulaziz Al-Nasser, a rappelé vendredi que chacun avait la responsabilité de dénoncer l'injustice et l'intolérance sans distinctions de couleur, de religion ou d'appartenance ethnique.

« Honorons les victimes en prenant des actions préventives pour que la haine, l'injustice, la discrimination, le nettoyage ethnique et les massacres ne puissent plus se reproduire », a déclaré M. Al-Nasser lors d'une cérémonie de commémoration au siège de l'ONU à New York.

Au siège de l'ONU à Genève, l'Holocauste a également été commémoré vendredi et un hommage a été rendu aux victimes par la Haut commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay.

« Chaque année le 27 janvier, nous nous rappelons, comme il se doit, de l'Holocauste, un chapitre noir de notre histoire qui date de plus de 60 ans. Le traitement terrible, systématique et cruel de millions d'hommes, de femmes et d'enfants juifs principalement, mais aussi slaves, roms, homosexuels, communistes, témoins de Jehova, handicapés ou dissidents politiques, ne peut être effacé de l'histoire de l'humanité », a rappelé Mme Pillay.

L'Holocauste sert de rappel des dangers de la discrimination et de l'intolérance. La commémoration de l'Holocauste est selon la Haut commissaire aux droits de l'homme l'occasion « de renouveler notre condamnation de toutes les manifestations d'intolérance, d'incitation à la haine, de harcèlement et de violence. »

« Il est important que les jeunes aujourd'hui apprennent les leçons du passé, même si cela peut être douloureux, pour qu'ils comprennent l'importance des mots et des attitudes envers ceux qui sont différents. Des mots haineux peuvent conduire aux actions haineuses et les conséquences peuvent être lourdes », a souligné Mme Pillay.

Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a de son côté rappelé que cette année la commémoration des victimes de l'Holocauste est dédiée à la mémoire des enfants qui ont connu la terreur et le mal à l'état pur.

« Aujourd'hui, alors que nous honorons le souvenir de tous ceux qui ont péri dans l'Holocauste- des plus jeunes aux plus âgés-, j'exhorte tous les pays à protéger les plus vulnérables, quels que soient leur race, leur couleur, leur sexe ou leurs croyances », a déclaré Ban Ki-moon publié à l'occasion de cette Journée de commémoration.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Holocauste : un survivant nommé Envoyé spécial de l'UNESCO

En savoir plus


Coup de projecteur