L’ONU appelle à renforcer l’appui au Fonds mondial

25 janvier 2012 – Apprenant la démission du Directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, Michel Kazatchkine, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, lui a rendu hommage mercredi « pour son travail de plus de cinq ans à la tête du Fonds mondial. »

« Le Secrétaire général lance un appel urgent à tous les partenaires pour qu’ils renforcent leur appui au Fonds mondial, dans cette période de transition. Partenariat unique et novateur entre les secteurs public et privé, le Fonds a été un instrument déterminant pour sauver la vie de millions de personnes dans le monde », a dit son porte-parole.

« Avec un appui constant de toutes les parties prenantes, le Fonds mondial est bien placé pour donner de bons résultats. Plus de 3,3 millions de personnes dans le monde dépendent du Fonds pour avoir accès au traitement antirétroviral contre le VIH. Les taux de tuberculose baissent dans le monde entier et la perspective de ne plus voir le paludisme tuer est à portée de vue grâce aux efforts du Fonds et de ses partenaires. Les Nations Unies continueront à travailler, dans un partenariat fort, avec le Fonds pour exploiter ces résultats dans les années à venir »

Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) a également apporté mercredi son soutien au Fonds mondial, créé il y a dix ans.

« Au cours de la dernière décennie, le Fonds mondial a distribué plus de 22,6 milliards de dollars sous forme de dons à 150 pays », a souligné l'ONUSIDA dans une déclaration à la presse.

L'ONUSIDA a affirmé vouloir continuer de travailler en partenariat avec les pays et avec le Fonds mondial pour réduire les risques de propagation de la maladie et pour assurer la mise en œuvre sur le terrain de programmes qui font un impact important.

Les progrès remarquables dans la lutte contre le VIH/sida doivent être maintenus et accélérés. L'ONUSIDA exhorte la communauté internationale à explorer de toute urgence de nouvelles sources de financement afin de combler le manque de ressources pour la lutte contre le sida.

En 2011, les Etats membres de l'ONU ont promis d'investir entre 22 et 24 milliards de dollars par an d'ici à 2015 pour la lutte mondiale contre le sida. L'an dernier, 15 milliards de dollars ont été octroyés et le financement international est passé de 8,7 milliards de dollars en 2009 à 7,6 milliards en 2010.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONUSIDA lance une nouvelle phase de son programme pour les jeunes

En savoir plus





Coup de projecteur