ONU : progrès limités dans les discussions sur la réunification de Chypre

Le Secrétaire général Ban Ki-moon (au centre) avec les dirigeants chypriotes grec et turc, Dimistris Christofias et Dervis Eroglu.

25 janvier 2012 – Les discussions sur la réunification de Chypre entre les dirigeants chypriotes grec et turc, Dimitris Christofias et Dervis Eroglu, qui ont eu lieu près de New York lundi et mardi sous l'égide de l'ONU, ont été intenses mais les progrès ont été limités, a noté mercredi le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

« Des efforts considérables ont été faits à Chypre depuis la reprise des négociations il y a plus de trois ans pour trouver une solution globale pour l'île. Lorsque nous nous sommes rencontrés à Greentree (près de New York) en octobre dernier, les dirigeants se sont dits optimistes sur leur capacité à trouver un accord », a déclaré Ban Ki-moon lors d'une conférence de presse au siège de l'ONU à New York.

« Juste avant cette dernière rencontre, j'ai écrit aux dirigeants pour leur rappeler que les négociations entraient dans leur phase finale », a-t-il ajouté.

« Les deux parties sont venues à Greentree avec trois problèmes majeurs à résoudre : l'élection de l'exécutif, les biens fonciers et la citoyenneté. J'ai demandé aux dirigeants de se servir de la rencontre pour faire des avancées décisives », a expliqué le Secrétaire général.

A l'issue de cette rencontre de deux jours, Ban Ki-moon a constaté que « les discussions ont été intenses et robustes, mais des progrès limités ont été atteints ». Le Secrétaire général a rappelé que ce processus était mené par les Chypriotes et relevait de leur responsabilité. L'ONU n'imposera pas de solutions aux deux parties prenantes, a-t-il dit.

« J'ai proposé que les deux parties échangent l'ensemble des données dont elles disposent sur la question des biens fonciers dans les deux semaines à venir, ce qu'elles ont accepté de faire. Mon Conseiller spécial Alexander Downer informera aujourd'hui le Conseil de sécurité sur la situation lors de consultations informelles, et je présenterai un rapport sur l'état des négociations à la fin du mois de février, » a ajouté Ban Ki-moon.

Si l'évaluation de M. Downer sur l'état des négociations à la fin du mois de mars est positive, le Secrétaire général a indiqué qu'il avait l'intention d'organiser une conférence multilatérale à la fin du mois d'avril ou au début du mois de mai.

« A ce stade des discussions, la poursuite des négociations même de façon intensive ne suffit pas. J'ai exhorté les dirigeants à prendre des mesures décisives pour arriver à un accord final. L'ONU reste convaincue qu'il est dans l'intérêt de tous les Chypriotes de trouver une solution durable », a souligné Ban Ki-moon.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Chypre : intenses discussions entre dirigeants chypriotes

Coup de projecteur