La Somalie en pleine crise humanitaire a besoin d'un soutien international - ONU

Le Coordonnateur humanitaire pour la Somalie, Mark Bowden. Photo ONU/JC McIlwaine

20 janvier 2012 – Six mois après avoir déclaré l'état de famine dans plusieurs régions de Somalie, les travailleurs humanitaires exhortent le monde à ne pas oublier la souffrance de quatre millions de Somaliens qui ont besoin d'aide de toute urgence, a dit vendredi le Coordonnateur humanitaire pour la Somalie, Mark Bowden.

« Nous avons été capables d'éviter que les 500.000 personnes les plus exposées soient confrontées à la famine. Malgré des progrès considérables dans la lutte contre la faim dans le sud de la Somalie en 2011, quatre millions de personnes ont besoin d'aide immédiatement. 250.000 personnes en Somalie font actuellement face à la famine », a indiqué M. Bowden.

« Les progrès atteints risquent de s'évaporer si nous maintenons pas le niveau élevé de l'assistance. La crise en Somalie reste la plus importante dans le monde et elle continuera jusqu'en septembre. Il faut que la communauté internationale reste impliquée », a-t-il ajouté.

Les agences humanitaires ont lancé un appel aux bailleurs de fonds leur demandant 1,5 milliard de dollars pour sauver des vies et pour permettre aux Somaliens de devenir auto-suffisants à l'avenir.

« Le soutien des bailleurs de fonds à la Somalie après l'état de famine déclaré l'année dernière a eu un impact très positif sur la situation humanitaire. Le nombre de personnes qui bénéficient d'assistance alimentaire chaque mois a plus que triplé pour atteindre 2,6 millions. Plus de 450.000 enfants ont été traités pour malnutrition aigüe », a expliqué M. Bowden.

Grâce aux efforts humanitaires, la propagation de maladies a été freinée, dont la diarrhée aqueuse ou la rougeole. Cela montre qu'une intervention rapide et correctement financée peut être efficace, malgré les nombreux obstacles dont font face les travailleurs humanitaires en Somalie.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Somalie : l'ONU se félicite que trois régions ne soient plus en situation de famine

En savoir plus





Coup de projecteur