Développement durable, sécurité, transition, femmes et jeunes, priorités de l'ONU

Le Secrétaire général Ban Ki-moon lors de sa conférence de presse de fin d’année à New York.

14 décembre 2011 – A l'occasion de sa dernière conférence de presse de l'année, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a insisté mercredi sur ses cinq priorités pour l'année à venir : le développement durable, construire un monde plus sûr, prévenir les conflits, aider les pays connaissant une transition politique et faire davantage d'efforts en faveur des femmes et des jeunes.

« Peu de choses sont réalisables sans l'ONU. Les peuples sont en train de contourner les institutions traditionnelles dans leur désir de changement, dans leur demande de démocratie, de justice, de droits de l'homme et de nouvelles opportunités sociales et économiques. Notre défi est de suivre, de nous adapter et d'agir », a déclaré Ban Ki-moon lors de cette conférence de presse au siège de l'ONU, New York.

« J'ai identifié cinq priorités globales, cinq opportunités générationnelles pour créer le futur que nous souhaitons : 1) le développement durable, 2) un monde plus sûr et sécurisé, 3) l'importance de la prévention, 4) l'aide aux pays en transition et 5) faire plus pour les femmes et les jeunes du monde », a-t-il expliqué.

Sur le développement durable, il a insisté sur la nécessité de « faire le lien entre le changement climatique, l'énergie, l'alimentation, l'eau, la santé et l'éducation ».

« Tout cela sera au cœur de la Conférence sur le développement durable de Rio+20 en juin », a-t-il ajouté.

Sur la sécurité, il a réitéré l'importance de la diplomatie préventive et de la médiation notamment en Sierra Leone, en Guinée, au Kirghizistan, à Chypre et au Népal.

« Nous avons progressé sur la responsabilité de protéger. En Côte d'Ivoire, Laurent Gbagbo, a cherché à subvertir la volonté du peuple, Nous restons fermes sur la démocratie et aujourd'hui il est à La Haye. Nous avons renforcé l'Etat de droit et la Cour pénale internationale, maintenant ratifiée par 120 nations et plus encore à venir », a-t-il dit.

Il s'est félicité de la création de l'ONU Femmes qui a représenté « l'aboutissement d'un long effort, venant de notre conviction que les femmes constituent la clé du développement et de la paix ».

« L'initiative 'Chaque femme, chaque enfant' détient un potentiel pour empêcher des millions de morts inutiles. Couplée avec notre succès dans le combat contre le paludisme, nous avons un modèle puissant pour l'avenir », a affirmé le chef de l'ONU.

Le chef de l'ONU a également passé en revue les événements phares de l'année 2011 et les actions décisives de l'ONU. Il a, entre autres, évoqué, le Printemps arabe, l'admission du Soudan du Sud comme 193e Etat membre de l'ONU, la promesse d'une ouverture au Myanmar mais également la famine dans la Corne de l'Afrique, les négociations sur le climat ou encore la catastrophe nucléaire de Fukushima, au Japon.

Enfin, il a indiqué que pour son second mandat en tant que Secrétaire général, une nouvelle équipe sera constituée. Ce mandat démarre en janvier 2012.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Alliance des civilisations : l’ONU appelle la jeunesse à se mobiliser pour la planète

En savoir plus





Coup de projecteur