Le Vanuatu devient le 120e État partie au Statut de Rome

Le siège de la Cour pénale internationale à La Haye. Photo: Vincent van Zeijst

5 décembre 2011 – Le vendredi 2 décembre 2011, la République de Vanuatu a déposé auprès de l'Organisation des Nations Unies son instrument de ratification du Statut de Rome de la Cour pénale internationale (CPI). Le Statut entrera en vigueur pour ce pays le 1er février 2012, faisant du Vanuatu le 120e État partie au Statut de Rome.

« Par cet acte, le Vanuatu renforce sa contribution à l'ordre juridique international et dote son territoire et sa population d'une protection supplémentaire contre les crimes les plus graves que connaît l'humanité. J'espère que l'exemple du Vanuatu encouragera d'autres membres du Forum des îles du Pacifique – dont beaucoup demeurent hors du système du Statut de Rome – à se joindre à la CPI dans un futur proche », a déclaré le Président de la CPI, le juge Sang-Hyun Song.

Le président de l'Assemblée des Etats parties au Statut de Rome, l'Ambassadeur Christian Wenaweser, a pour sa part déclaré que « cette adhésion montre l'engagement de la région du Pacifique envers la justice pénale internationale ».

« Elle constitue également une étape importante pour l'Assemblée car les États parties sont aujourd'hui au même nombre que les États ayant voté en faveur du Statut de Rome en 1998 », a-t-il dit.

En ratifiant le Statut de Rome, le Vanuatu a rejoint les efforts de la communauté internationale pour mettre un terme à l'impunité des responsables des crimes les plus graves qui menacent la paix, la sécurité et le bien-être du monde.


News Tracker: autres dépêches sur la question

La CPI se félicite du soutien international grandissant en sa faveur