L'ONU appelle à financer les activités de déminage en Libye

Le Représentant spécial adjoint de l’ONU pour la Libye, Georg Charpentier.

1 décembre 2011 – Le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l'ONU pour la Libye, Georg Charpentier, a appelé à davantage de financement pour faire face aux menaces que posent les restes explosifs de guerre sur la population locale.

M. Charpentier a récemment effectué une visite sur le site de déminage d'une zone de combat et dans une zone de stockage de munitions près de la ville de Misrata. Il a également visité une exposition locale montée par deux organisations non gouvernementales partenaires sur les dangers représentés par les mines, a indiqué la Mission d'appui des Nations Unies pour la Libye (MANUL).

A Misrata, M. Charpentier a appelé les bailleurs de fonds internationaux à continuer de financer les programmes d'action anti-mine jusqu'à ce que des ressources financières libyennes commencent à être versées de manière régulière.

« Des progrès ont été accomplis jusqu'ici, mais les organisations de déminage sont débordées avec de nombreuses zones prioritaires qui n'ont pas encore été évaluées. Un financement supplémentaire est nécessaire pour que les opérations se poursuivent au cours de l'année prochaine et pour capitaliser sur les investissements déjà consentis en matière d'équipement et de formation », a dit le Représentant spécial adjoint.

Les partenaires de l'ONU en matière de lutte anti-mine travaillent à travers le pays pour localiser, enlever et détruire les restes explosifs de guerre dus au récent conflit. À ce jour, les équipes de déminage ont traité un total de 77.943 engins non explosés, et ont mené des activités de formation sur les risques liés aux mines auprès de plus de 26.623 bénéficiaires depuis que les opérations ont commencé en avril.

« Toutefois, ceci est juste une fraction de la contamination totale et le principal défi reste la capacité des organisations à renforcer leurs activités rapidement alors qu'il manque un financement adéquat », a précisé la MANUL.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Libye : la formation d'une nouvelle armée est l'un des principaux défis - ONU

En savoir plus






Coup de projecteur