Belarus : l'ONU dénonce la condamnation d’un défenseur des droits humains

Une porte-parole du HCDH, Ravina Shamdasani.

29 novembre 2011 – La peine de 4 ans et demie de prison infligée la semaine dernière à Ales Bialiatski, défenseur des droits de l'homme au Belarus, est « préoccupante », a indiqué mardi une porte-parole du Haut commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH), Ravina Shamdasani.

Selon elle, cette condamnation aura « un impact négatif sur la capacité de la société civile bélarusse à opérer librement et sans peur ». La peine d'emprisonnement a été prononcée sur la base d'accusations d'évasion fiscale. Dans un communiqué, le HCDH a précisé que M. Bialiatski a été arrêté, interrogé et intimidé.

« L'Assemblée nationale biélorusse a également récemment approuvé des mesures plus restrictives sur la liberté pacifique de se rassembler et la liberté d'association et d'expression », a souligné Ravina Shamdasani.

« Nous réitérons notre appel aux autorités du Belarus d'immédiatement relâcher sans conditions tous les opposants politiques, activistes et journalistes emprisonnés pour qu'ils exercent leurs droits fondamentaux et de mettre un terme aux mesures administratives et politiques élaborées pour harceler les défenseurs des droits de l'homme », a-t-elle conclu.

Selon la presse, le défenseur des droits de l'homme a été condamné jeudi 24 novembre à quatre ans et demi de prison par un tribunal de Minsk, qui a aussi décidé la saisie de ses biens. Arrêté le 4 août pour fraude fiscale, M. Bialiatski, aujourd'hui âgé de 49 ans, était accusé de ne pas avoir payé d'impôts sur des sommes importantes détectées sur plusieurs comptes à son nom à l'étranger.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Belarus : l'ONU inquiète de l'arrestation d'un défenseur des droits de l'homme

En savoir plus