Rio +20 : l'ONU lance une conversation sur 'l'avenir que nous voulons'

Logo de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio+20).

22 novembre 2011 – Les Nations Unies ont lancé mardi une nouvelle campagne afin de promouvoir la Conférence sur le développement durable, Rio +20, qui se déroulera en juin 2012 à Rio de Janeiro, au Brésil, en appelant la population mondiale à s'impliquer dans une conversation globale sur « L'avenir que nous voulons » dans une vingtaine d'années.

« Nous avons besoin d'imaginer un avenir différent », a déclaré le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon. « A quoi ressemblerait votre monde si chacun avait accès à l'alimentation dont il a besoin, à l'éducation et à l'énergie qu'il est nécessaire de développer ? A quoi ressembleraient nos communautés si nous créons une économie verte, dynamique et créatrice d'emplois ? C'est le futur que nous voulons ».

L'objectif de cette campagne « L'avenir que nous voulons » est de promouvoir la prospérité et d'améliorer la qualité de vie sans dégrader davantage notre planète. La Conférence réunira des acteurs du secteur public et privé, de la société civile, des autorités locales, des universitaires et des populations autochtones.

« Rio +20 est notre meilleure chance pour définir les voies vers un avenir durable », a déclaré le Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales et Secrétaire général de la Conférence Rio+20 sur le développement durable, Sha Zukang.

« Les dirigeants du monde entier avec les milliers de participants du secteur privé, des organisations non gouvernementales et des autres groupes vont se rassembler pour décider de la manière dont nous pouvons réduire la pauvreté, faire progresser l'équité sociale et garantir la protection environnementale sur une planète plus peuplée », a-t-il ajouté.

Pour motiver les populations à participer à cette conversation, l'ONU a lancé un site internet. Le site servira de plateforme pour informer le public sur les problèmes clés du développement durable, sur la résilience aux catastrophes, sur l'énergie, l'alimentation, les emplois, les océans et l'eau.

« Avec le lancement de 'Rio +20 : l'avenir que nous voulons', nous souhaitons lancer une conversation globale sur notre futur. Au travers de cette conversation, nous cherchons à encourager les gens à exprimer leur vision du futur et à la réaliser », a dit le Secrétaire général adjoint des Nations Unies à la communication et à l'information, Kiyo Akasaka.

« Nous devons faire plus pour sortir le développement durable de l'abstrait et le rendre réel. Nous devons montrer, maintenant plus que jamais, qu'il est possible de faire exister un développement qui génère de la prospérité pour tous et une qualité de vie améliorée tout en protégeant notre environnement », a-t-il conclu.

Les contributions écrites, photo et vidéo envoyées et postées en ligne seront rassemblées pour former une exposition lors de la Conférence.


News Tracker: autres dépêches sur la question

En Indonésie, Ban Ki-moon appelle à renforcer la lutte contre la déforestation

En savoir plus






Plus de vidéo »


Coup de projecteur