Cameroun-Nigéria : Ban Ki-moon salue les progrès sur le litige frontalier

22 novembre 2011 – A l'occasion d'une rencontre sur le litige frontalier entre le Cameroun et le Nigéria organisée à New York sous l'égide des Nations Unies, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a félicité mardi les deux pays sur les accords conclus jusqu'à présent et s'est dit confiant sur la finalisation du processus.

« Je salue les résultats atteints par la Commission mixte Cameroun Nigéria et la Commission de suivi sur l'Accord de Greentree », a déclaré Ban Ki-moon à l'ouverture de la rencontre.

Il a fait part de sa « confiance » sur le fait que les « deux pays vont continuer à travailler ensemble afin de permettre aux deux peuples de vivre en paix le long de la ligne de démarcation internationale ».

« La communauté internationale a noté avec soulagement les progrès réalisés par la Commission mixte. Ces progrès incluent le retrait et le transfert d'autorité dans la région du lac Tchad et dans la péninsule de Bakassi ; un accord final sur les frontières maritimes ; un accord sur les territoires et la frontière couvrant 1.700 kilomètres ; et l'absence d'incidents frontaliers depuis le début du processus », s'est-il félicité.

La Commission mixte Cameroun Nigéria (CMCN) a été établie par les Nations Unies à la demande du Cameroun et du Nigéria afin de faciliter la mise en œuvre de la décision de la Cour internationale de justice en 2002 relative au règlement pacifique de la délimitation de la frontière entre les deux pays.

La Commission mixte a pour mandat d'appuyer la démarcation des frontières terrestres et maritimes ainsi que de faciliter le transfert de juridiction le long de la frontière. Elle est également chargée de faire des recommandations sur les mesures à prendre pour répondre aux besoins humanitaires et socio-économiques des populations frontalières concernées.

« Afin de garantir le plein succès de l'exercice, j'encourage la poursuite de la même approche tournée vers l'avenir qui vous a aidé à relever des obstacles juridiques et administratifs délicats », a souligné le chef de l'ONU à l'adresse des chefs des délégations du Cameroun, le Ministre adjoint de la justice, Maurice Kamto, et du Nigéria, le Ministre de la justice, Mohammed Bello Adoke, tous deux présents à cette rencontre.

« Votre persévérance pendant tout le processus est un témoignage de votre admirable engagement et de l'efficacité des organes des Nations Unies dans la promotion du règlement pacifique des différends », a-t-il conclu.

Le chef de l'ONU a encouragé les deux pays à achever la démarcation de leur frontière d'ici à la fin 2012. Lors de la rencontre, les deux pays ont réitéré leur détermination à finaliser ce processus d'ici cette date.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Cameroun-Nigéria: réunion sous l'égide de l'ONU pour régler un différend frontalier

En savoir plus