ONU : rôle crucial des ONG pour les transitions, l’environnement, le désarmement

Des affiches de campagne pour le scrutin du 23 octobre 2011 à Sousse, en Tunisie. Les ONG ont un rôle crucial à jouer pour les transitions, selon l’ONU. Photo: Bellyglad

26 octobre 2011 – A l'occasion d'une rencontre avec les organisations non gouvernementales (ONG), le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a rappelé mercredi que dans les domaines du développement durable, du désarmement et de l'aide aux pays en transition, la société civile joue un rôle crucial.

« Premièrement, le développement durable. Le premier Sommet de la Terre constitue une étape. Il a permis de produire l'Agenda 21 et des conventions contraignantes sur le changement climatique et la biodiversité. La sensibilisation globale a augmenté. De même que l'engagement des organisations non gouvernementales », a déclaré Ban Ki-moon lors de cette rencontre.

Il a également souligné l'importance de l'organisation l'année prochaine de la Conférence des Nations Unies pour le développement durable à Rio de Janeiro, au Brésil, appelée Rio+20 car la rencontre se déroule 20 ans après le premier Sommet de la Terre en 1992 qui marqua le début de l'essor du développement durable et de l'économie verte.

Le Chef de l'ONU a salué la déclaration adoptée le mois dernier par le Département de l'information de l'ONU et les organisations non gouvernementales à Bonn, en Allemagne.

« Le second secteur pour lequel les ONG peuvent faire la différence est le désarmement. Nous avons eu des progrès encourageants ces récentes années, fait avancer de grandes mesures par la société civile et les organisations », a souligné le Secrétaire général.

« Nous devons continuer à pousser pour plus de transparence? pour plus de réductions des arsenaux et pour plus de ratifications dans les traités de désarmement », a-t-il ajouté.

Pour Ban Ki-moon, le soutien aux pays en transition, comme la Tunisie, l'Egypte et la Libye, a besoin des organisations non gouvernementales afin de promouvoir la démocratie, l'indépendance des médias et construire des systèmes judicaires indépendants.

« Les temps sont difficiles pour l'économie. Budgets réduits. Coupes. Serrage de ceinture. Vous vivez tous cela. Partout les populations vivent dans la peur. Cela dépend de vous de restaurer cette foi, de fournir ce dont les populations ont besoin. De ne pas oublier les personnes dans le besoin spécialement dans ces temps difficiles », a insisté Ban Ki-moon.

« C'est seulement en travaillant ensemble, avec un partenariat fort, que nous pouvons faire progresser nos objectifs communs », a-t-il conclu.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Un Forum ONU-ONG appelle à lier volontariat et développement durable

En savoir plus