L'Assemblée générale appelle à mettre un terme à l'embargo américain contre Cuba

La délégation cubaine à l’Assemblée générale des Nations Unies.

25 octobre 2011 – L'Assemblée générale des Nations Unies a renouvelé mardi son appel, pour la 20e année consécutive, à mettre un terme à l'embargo économique, commercial et financier imposé par les Etats-Unis contre Cuba.

Dans sa résolution adoptée par 186 votes pour, deux contre (Israël et Etats-Unis) et trois abstentions (Fédérations des Etats de Micronésie, les Iles Marshall et Palau), l'Assemblée générale a exhorté de nouveau tous les États à s'abstenir d'adopter ou d'appliquer des lois et mesures non conformes aux obligations de la Charte des Nations Unies et du droit international, notamment la liberté du commerce et de la navigation.

L'Assemblée a demandé « instamment aux États qui continuent d'appliquer des lois ou mesures de ce type de faire le nécessaire pour les abroger ou pour en annuler l'effet le plus tôt possible, dans le respect de leur ordre juridique ».

Dans la résolution, les Etats membres ont décidé « d'inscrire à l'ordre du jour provisoire de sa soixante-septième session la question intitulée la 'Nécessité de lever le blocus économique, commercial et financier imposé à Cuba par les États-Unis d'Amérique' ».

L'Assemblée générale a réaffirmé le principe de « l'égalité souveraine des États, de la non-intervention et de la non-ingérence dans les affaires intérieures de l'État et de la liberté du commerce et de la navigation internationaux ».

Enfin, elle a estimé que les « déclarations et résolutions de diverses organisations et instances intergouvernementales et de différents gouvernements montrent que la communauté internationale et l'opinion publique sont opposées à l'adoption et à l'application de mesures du type susmentionné ».


News Tracker: autres dépêches sur la question

Cuba : Navi Pillay salue la promesse de libérer 52 prisonniers politiques

En savoir plus


Coup de projecteur