Guatemala, Maroc, Pakistan et Togo élus au Conseil de sécurité

Les délégués de l’Assemblée générale applaudissent le Maroc après son élection au Conseil de sécurité.

21 octobre 2011 – Le Guatemala, le Maroc, le Pakistan et le Togo ont été élus vendredi par l'Assemblée générale des Nations Unies pour servir pendant deux ans comme membres non permanents du Conseil de sécurité en 2012 et 2013.

Les Etats membres des Nations Unies ont voté à bulletins secrets pour cinq sièges divisés par groupes géographiques – trois pour l'Afrique et l'Asie-Pacifique, un pour l'Europe orientale et un pour l'Amérique latine et les Caraïbes.

Pour être élu, un pays doit recevoir une majorité des deux-tiers des pays présents et votant. Le vote continue tant que ce seuil des deux-tiers n'a pas été atteint.

A l'issue du premier tour, le Guatemala a été élu avec 191 votes, le Maroc a été élu avec 151 votes et le Pakistan avec 129 votes. Le Togo a été élu à l'issue d'un troisième tour avec 131 votes.

Les pays candidats au poste de l'Europe orientale n’ont pas réussi vendredi à se départager à l'issue de plusieurs tours de scrutin. Au neuvième tour de scrutin, ni l’Azerbaïdjan, ni la Slovénie n’avaient obtenu suffisamment de votes pour être élu. L’élection doit se poursuivre lundi.

Les nouveaux membres du Conseil de sécurité doivent remplacer la Bosnie-Herzégovine, le Brésil, le Gabon, le Liban et le Nigéria. Ils vont rejoindre la Colombie, l'Allemagne, l'Inde, le Portugal et l'Afrique du Sud, qui occupent leur siège jusqu'au 31 décembre 2012, et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité qui disposent d'un droit de veto – la Chine, la France, la Russie, le Royaume-Uni et les Etats-Unis.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Afghanistan : le Conseil de sécurité proroge le mandat de la Force internationale

En savoir plus





Coup de projecteur