L'ONU se félicite que le Prix Nobel de la paix ait été décerné à trois femmes

Les gagnantes du Prix Nobel de la paix 2011 : Ellen Johnson Sirleaf, Tawakkul Karman, et Leymah Gbowee.

7 octobre 2011 – Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est félicité vendredi que le Prix Nobel de la paix 2011 ait été décerné conjointement à trois femmes, deux Libériennes et une Yéménite, pour leur lutte non-violente pour la sécurité et les droits des femmes.

« C'est une merveilleuse nouvelle », a déclaré le Secrétaire général à la chaîne de télévision de l'ONU. « Cela souligne le rôle crucial que les femmes jouent pour faire progresser la paix et la sécurité, le développement, et les droits de l'homme ».

Les trois gagnantes sont Ellen Johnson Sirleaf, Présidente du Libéria, Leymah Gbowee, elle aussi libérienne, et la Yéménite Tawakkoul Karman.

Ban Ki-moon a félicité « du fond du cœur » trois femmes "courageuses, visionnaires et engagées ». Il s'est dit déterminé à continuer à aider à faire progresser la cause des femmes à travers les Nations Unies.

Selon le Secrétaire général de l'ONU, ce Prix Nobel est un grand soutien, non seulement pour les femmes dans leurs communautés, mais pour tous les gens à travers le monde. « Je pense qu'il faut promouvoir les droits et les possibilités économiques, sociales et politiques des femmes », a-t-il ajouté, précisant que l'autonomisation des femmes était l'une de ses priorités pour les cinq ans à venir.

« Avec cette décision, le Comité norvégien du Nobel envoie un message clair : les femmes comptent pour la paix. C’est un témoignage du pouvoir de l’esprit humain et cela souligne un principe fondamental de la Charte des Nations Unies : le rôle crucial des femmes pour faire avancer la paix et la sécurité, le développement et les droits de l’homme », a ajouté le Secrétaire général dans une déclaration écrite publiée peu après.

« A travers le monde, nous reconnaissons que les femmes sont la pierre angulaire de la famille et de la communauté. A une écrasante majorité, elles sont celles qui éduquent, qui fournissent des soins et qui tissent les liens sociaux », a-t-il ajouté. « A travers l’Afrique du Nord, le Moyen-Orient et ailleurs, nous entendons les voix des femmes réclamant la justice et la démocratie. Comme ce prix l’atteste, elles prennent de plus en plus un rôle dirigeant, comme actrices économiques, militantes politiques, prenant des décisions au niveau local, national et même au niveau mondial. »

Le Secrétaire général de l’ONU a tenu à réaffirmer la détermination des Nations Unies à faire progresser la cause des femmes et a rappelé à ce sujet la création d’une nouvelle agence de l’ONU, ONU-Femmes. « L’éradication de la violence sexuelle dans les conflits et l’inclusion complète des femmes dans la construction de la paix et de la démocratie n’est pas une option. Il est nécessaire de créer un meilleur avenir pour tous les peuples du monde », a-t-il dit.

La Directrice exécutive d’ONU-Femmes, Michelle Bachelet, s’est également félicitée du Prix Nobel de la paix 2011 décerné à trois femmes. « A travers le monde, les femmes réclament leurs droits et une participation égale à la construction de la paix, à la démocratie et au développement de leurs pays et le Prix Nobel de la paix de cette année envoie un message au monde selon lequel le 21e siècle est le moment pour les femmes d’obtenir une participation complète et égale à tous les niveaux de la société. »

Ellen Johnson Sirleaf est la première femme à avoir été élue présidente d'un Etat africain. Elle est à la tête d'un pays traumatisé par des guerres civiles qui, de 1989 à 2003, ont fait quelque 250.000 morts, détruit ses infrastructures et son économie.

Selon la presse, sa compatriote Leymah Gbowee est récompensée pour son travail de mobilisation et d'organisation des femmes de toutes ethnies et de toutes religions pour mettre fin à la guerre civile et garantir la participation des femmes aux élections.

Avec la Yéménite Tawakkul Karman, le comité Nobel distingue une femme qui a œuvré pour la paix, la démocratie et les droits des femmes avant et pendant le Printemps arabe.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONU rend hommage à Wangari Maathai, Prix Nobel de la paix, décédée dimanche

En savoir plus


Plus de vidéo »


Coup de projecteur