L'ONU rend hommage à l'ancien Secrétaire général Dag Hammarskjöld

Dag Hammarskjöld.

22 septembre 2011 – A l'occasion de la commémoration du 50e anniversaire de la mort de l'ancien Secrétaire général de l'ONU Dag Hammarskjöld, le chef de l'ONU, Ban Ki-moon, a rendu hommage jeudi à son prédécesseur rappelant son rôle clé dans l'articulation du concept de diplomatie préventive.

« Il est opportun de se rencontrer ici à l'Auditorium Dag Hammarskjöld pour se souvenir de son héritage en tant que Secrétaire général qui a tellement fait pour façonner cette organisation aussi bien que le rôle de Secrétaire général lui-même », a déclaré Ban Ki-moon à l'occasion de cette cérémonie commémorative au siège de l'ONU, à New York, en marge de l'Assemblée générale.

« J'ai toujours été touché par l'intégrité, l'intelligence et l'idéalisme d'Hammarskjöld. Et je suis honoré de prendre part aux différentes commémorations du cinquantième anniversaire de sa mort », a-t-il ajouté.

Il a rappelé le rôle déterminant de Dag Hammarskjöld dans l'articulation et l'utilisation de la diplomatie préventive.

« Mes propres efforts dans la diplomatie préventive ont bénéficié d'une compréhension qui s'est diffusé au sein des Etats membres depuis l'époque d'Hammarskjöld : calmer les tensions est de loin moins coûteux en termes financiers et humains que de faire face aux effets des conflits violents », a expliqué le chef de l'ONU.

« Oui, il y a des risques. Oui, les défis évoluent. Mais je partage la constance de Dag Hammarskjöld et je crois que la diplomatie préventive est un travail essentiel et constamment en cours », a-t-il ajouté.

Dag Hammarskjold est né le 29 juillet 1905 à Jonkoping en Suède. Sur recommandation du Conseil de Sécurité, l'Assemblée générale l'a nommé en avril 1953 Secrétaire général de l'ONU. Il a été réélu à l'unanimité pour un nouveau mandat de cinq ans en septembre 1957. Il est décédé dans un accident d'avion le 18 septembre 1961.

Ban Ki-moon a estimé que cette citation de Dag Hammarskjöld était toujours vraie aujourd'hui : « nous avons seulement commencé à utiliser les pleines potentialités des Nations Unies comme un instrument de la diplomatie multilatérale, spécialement la combinaison de discussion publique d'une part et de négociations privées et de médiation d'autre part ».

« Chacun de vous dans cette salle sait combien ces mots sont encore vrais aujourd'hui, le délicat équilibre entre la diplomatie publique et silencieuse, le choix de la médiation et les discussions directs », a souligné le Secrétaire général.

« Je serai toujours inspiré par Dag Hammarskjöld comme un exemple de courage et de conviction. Sa vie a été trop courte. Son héritage est eternel », a conclu Ban Ki-moon.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Dag Hammarskjöld reste une source d'inspiration à l'ONU

Aucun résultat
Aucun résultat