UNESCO : l'association des Grands-mères de la Place de Mai reçoit un prix

La Directrice de l’UNESCO, Irina Bokova, et la Présidente de l’Association des Grands-mères de la Place de Mai, à Buenos Aires (Argentine), en 2010,

14 septembre 2011 – L'association argentine des Grands-mères de la Place de Mai a reçu mercredi le Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix lors d'une cérémonie organisée au siège de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), à Paris.

Plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement ont participé à la cérémonie, dont la Présidente argentine, Cristina Fernández de Kirchner, et le Président de la République de Côte d'Ivoire, Alassane Dramane Ouattara.

En annonçant le choix du lauréat, en mars dernier, le Président du Jury du Prix, Mário Soares, a déclaré que le Jury a décerné le Prix Félix Houphouët-Boigny aux « Grands-mères de la Place de Mai » en reconnaissance de leur combat depuis plus de trente ans pour les droits de l'homme, la justice et la paix.

L'organisation non-gouvernementale des Grands-mères de la Place de Mai a été fondée en 1977 pour retrouver les familles biologiques de tous les enfants enlevés lors de la répression politique qui a eu lieu en Argentine pendant la dictature militaire (1976-1983). Elle vise à garantir que des violations aussi terribles des droits de l'enfant ne se reproduisent plus et exige la poursuite en justice de tous les responsables de cette tragédie.

L'association a rendu leur identité à 105 enfants d'opposants adoptés pendant la dictature, sur 500 cas estimés. La dictature argentine est responsable de la disparition d'environ 30.000 personnes, selon les organisations de défense de droits de l'homme.

Les Grands-mères de la place de mai étaient représentées par Estela de Carlotto, leur présidente. Un chèque de 150.000 dollars, une médaille d'or et un diplôme de la paix lui ont été remis lors de la cérémonie.

Le Prix Félix Houphouët-Boigny créé en 1989 et décerné tous les ans par l'UNESCO porte le nom du premier Président de la Côte d'Ivoire indépendante. Il se propose d'honorer des personnes, institutions ou organisations ayant contribué de manière significative à la promotion, à la recherche, à la sauvegarde ou au maintien de la paix, dans le respect de la Charte des Nations Unies et de l'Acte constitutif de l'UNESCO.

Le Prix a déjà été remis à Nelson Mandela et Frederik De Klerk, Yitzhak Rabin, Shimon Pérès et Yasser Arafat, le Roi Juan Carlos d'Espagne, l'ancien Président américain Jimmy Carter, le Président sénégalais Abdoulaye Wade, l'ancien Président finlandais Martti Ahtisaari ainsi que l'ancien Président brésilien Luiz Inácio Lula da Silva.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Paix : Le Président brésilien Lula reçoit le Prix Houphouët-Boigny - UNESCO

En savoir plus





Coup de projecteur