L'ONU appelle à soutenir la jeunesse frappée par la crise économique

25 juillet 2011 – A l'occasion d'réunion de Haut-niveau sur la jeunesse, , le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, et le Président de l'Assemblée générale de l'ONU, Joseph Deiss, ont exhorté la communauté internationale à soutenir la jeunesse du monde entier, frappée par la crise économique et en proie au chômage.

« Ces dernières années nous avons clairement vu que le pouvoir des jeunes pour façonner les sociétés. Souvent en utilisant les réseaux sociaux et d'autres moyens pacifiques et créatifs, ils ont été en mesure de réussir où leurs ainés ont échoué pour se battre pour la justice et la tolérance et en forgeant des liens dans toutes les régions et les cultures », a déclaré lundi le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, à l'occasion de la réunion de Haut-niveau de l'Assemblée générale sur la jeunesse.

« En faisant face à plusieurs crises mondiales cumulées, j'exhorte la communauté internationale à soutenir la jeunesse comme partenaires et comme agent de changement et de développement », a-t-il ajouté.

La crise économique mondiale a provoqué une augmentation du chômage des jeunes qui est passé de 11,9% à 13% entre 2008 et 2009, constituant une augmentation record avec 81 millions de jeunes chômeurs.

Plus de 500 jeunes vont participe aux deux jours de réunion, à l'Assemblée générale à New York.

« Aujourd'hui, la cohorte des jeunes de 15 à 24 ans est forte de plus d'un milliard de filles et de garçons, dont la grande majorité vit dans les pays en développement. Malgré les avancées réalisées dans l'accomplissement des objectifs de développement convenus à l'échelon international, notamment des objectifs du Millénaire pour le développement, de nombreux jeunes vivent dans des zones où la pauvreté reste encore un défi majeur », a déclaré lundi le Président de l'Assemblée générale, Joseph Deiss, dans un message prononcé à l'occasion de la rencontre.

« Leurs vies sont parfois menacées par des conditions matérielles extrêmes, telles la sécheresse et la famine qui touchent aujourd'hui la Somalie. Les jeunes n'ont bien souvent qu'un accès difficile aux services sociaux de base, à une éducation et à une formation professionnelle ainsi qu'à des soins de santé de qualité, ceci est vrai en particulier pour les filles et les jeunes femmes. Leurs opportunités d'emploi et les perspectives de développement socio-économiques qui leur sont offertes sont limitées », a-t-il ajouté.

Cette année a été placée sous le thème du 'dialogue et de la compréhension mutuelle' afin de promouvoir des idéaux de paix, de respect des droits de l'homme et de solidarité entre générations, cultures, religions et civilisations.

« Nous voulons promouvoir une culture de dialogue et de compréhension entre les jeunes et avec eux, en tant que partie intégrante et acteurs du monde d'aujourd'hui. Les événements qui ont marqué l'actualité ces derniers mois, dans le monde arabe en particulier, nous ont en effet montré à quel point les jeunes sont des acteurs majeurs dans nos sociétés et comment ils sont, lorsqu'ils se mobilisent, une force de changement », a souligné M. Deiss.

« La réunion qui s'ouvre aujourd'hui nous offre une chance unique pour renforcer la coopération internationale afin de répondre aux défis qui préoccupent les jeunes dans leur quotidien, de créer les opportunités pour leur épanouissement et de contribuer, avec eux, à la création de sociétés qui soient plus respectueuses de l'humain et de son environnement », a expliqué le Président de l'Assemblée générale.

« J'appelle les Etats membres à s'engager résolument pour mettre en œuvre politiques et programmes, au niveau national, régional et international, en ligne avec les objectifs de la déclaration », a-t-il conclu.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L’ONU encourage le mouvement coopératif à faire participer les jeunes

En savoir plus


Coup de projecteur