Plus d'un milliard de personnes souffrent d'une forme de handicap, selon l'ONU

9 juin 2011 – Plus d'un milliard de personnes souffrent d'une forme de handicap dans le monde et au moins un cinquième d'entre elles rencontre des difficultés importantes liées au handicap, selon un rapport rendu public jeudi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Banque mondiale, qui font des recommandations afin d'améliorer leur situation.

Ce premier rapport mondial sur le handicap apporte des estimations sur les personnes handicapées et un aperçu de l'état de l'invalidité à travers le monde. L'OMS et la Banque mondiale y exhortent les gouvernements à redoubler d'efforts pour donner accès aux services courants à tous les handicapés et à investir dans des programmes spécialisés pour que tout le potentiel des personnes handicapées puisse s'exprimer.

Entre 110 et 190 millions de personnes vivant avec un handicap rencontrent des difficultés importantes, selon ce rapport. Peu de pays disposent de mécanismes adéquats pour répondre aux besoins des personnes handicapées. Les obstacles incluent la stigmatisation et la discrimination, le manque de soins de santé adéquats et de services de réadaptation ainsi que des transports, des bâtiments et des technologies de l'information inaccessibles. Les personnes handicapées sont donc en moins bonne santé, ont un niveau d'éducation plus faible, moins d'opportunités économiques et des taux plus élevés de pauvreté que les personnes non handicapées, indique le rapport.

« Le handicap fait partie de la condition humaine. Presque chacun d'entre nous sera définitivement ou temporairement handicapé à un moment de sa vie. Nous devons faire davantage pour briser les barrières qui isolent les personnes handicapées et, dans de nombreux cas, les mettent de force en marge de la société », a déclaré la Directrice générale l'OMS, Margaret Chan.

« S'occuper de la santé, de l'éducation, de l'emploi et d'autres besoins des personnes vivant avec un handicap est fondamental pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement », a souligné le Président du Groupe de la Banque mondiale, Robert B. Zoellick.

Le rapport établit que les personnes handicapées ont deux fois plus de chances de faire face à des prestataires de soins de santé qui ne répondent pas à leurs besoins, et sont près de trois fois plus susceptibles de se voir refuser des soins médicaux. Dans des pays à faible revenu, les personnes handicapées sont 50% plus susceptibles de se retrouver avec des dépenses de santé catastrophiques que les personnes non-handicapées, note encore l'étude.

Le rapport recommande que les gouvernements et leurs partenaires donnent aux personnes handicapées un accès à tous les services traditionnels, investissent dans des programmes et services spécifiques pour les personnes handicapées dans le besoin, et adoptent une stratégie nationale sur le handicap. En outre, les gouvernements devraient sensibiliser davantage le public et mieux soutenir la recherche et la formation dans ce domaine, estiment l'OMS et la Banque mondiale qui insistent pour que les personnes handicapées soient consultées et impliquées dans ces efforts.

Près de 150 pays et organisations régionales ont signé la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées (CDPH) ; 100 l'ont ratifiée et se sont engagés à éliminer les barrières empêchant les personnes handicapées d'être pleinement intégrées à la société. Le Rapport mondial sur le handicap, élaboré avec la contribution de plus de 380 experts, va constituer une ressource essentielle pour les pays qui appliquent la CDPH.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONU appelle les Etats à faire plus pour les handicapés

Plus de vidéo »


Aucun résultat
Aucun résultat