Journée mondiale sans tabac : l'OMS appelle les pays à intensifier leurs efforts

La consommation de tabac est la plus importante cause évitable de cancer dans le monde.

31 mai 2011 – À l'occasion de la Journée mondiale sans tabac, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a célébré mardi les succès de sa Convention-cadre pour la lutte antitabac, même s'il reste des défis à relever avant que ce traité ne porte tous ses fruits pour améliorer la santé publique dans le monde.

Depuis son adoption à l'Assemblée mondiale de la Santé de 2003, 172 pays et l'Union européenne ont adhéré à la Convention-cadre pour la lutte antitabac. Ils sont ainsi tenus de protéger la population de l'exposition à la fumée de tabac, d'interdire la publicité en faveur du tabac et la vente aux mineurs, d'apposer des mises en gardes sanitaires sur les paquets de tabac, d'interdire ou de limiter la présence d'additifs dans les produits du tabac, d'augmenter les taxes sur le tabac, et de créer un dispositif national de coordination de la lutte antitabac.

« Le succès ultime du traité contre l'industrie du tabac dépend de la mesure dans laquelle les parties remplissent toutes leurs obligations », a déclaré la Directrice générale de l'OMS, le Dr Margaret Chan, dans un communiqué. « Il faut en faire davantage pour réaliser tout le potentiel du traité. Il ne suffit pas de devenir partie à la Convention. Les pays doivent adopter ou renforcer la législation nécessaire pour l'appliquer et, ensuite, la faire respecter rigoureusement. »

"J’exhorte toutes les parties à s’acquitter pleinement des obligations qui leur incombent en vertu du traité et appelle les rares pays qui ne l’ont pas encore fait à y accéder", a dit pour sa part le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, dans un message publié à l’occasion de cette Journée. "Ensemble, nous pourrons mettre un terme à l’épidémie de tabagisme et aux nombreux problèmes qu’elle entraîne."

L'OMS souligne que, cette année, l'épidémie de tabagisme tuera près de 6 millions de personnes, dont 600.000 non-fumeurs qui mourront de l'exposition à la fumée du tabac, et que d'ici à 2030, le nombre de décès pourrait atteindre 8 millions.

"Le tabac, qui crée une forte accoutumance, a fait environ 100 millions de morts au 20ème siècle et pourrait en faire 1 milliard de plus en ce siècle, si nous n’agissons pas," a relevé Ban Ki-moon.

L’OMS note les progrès réalisés par de nombreux pays dans la lutte anti-tabac et cite entre autres les exemples de l'Uruguay ayant imposé des mises en garde sanitaire sur 80% de la surface des paquets, des interdictions de fumer dans les lieux publics imposées en Chine et en Turquie ou encore l'interdiction de la publicité en faveur du tabac en Iran.

Cependant, l'OMS insiste pour que les pays fournissent plus d'efforts. « La Convention-cadre de l'OMS est l'outil de lutte antitabac le plus puissant à notre disposition et les pays devraient en tirer pleinement parti », a indiqué le chef du Secrétariat de la Convention, le Dr Haik Nikogosian. « La nécessité d'appliquer pleinement le traité se fait particulièrement sentir dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, sur lesquels l'industrie du tabac concentre ses efforts de marketing. La coopération internationale pour faciliter le respect du traité par les parties est donc cruciale. »

L’agence onusienne rappelle que, lorsqu'il existe des lacunes techniques ou financières, les parties doivent réunir les ressources nécessaires avec l'aide de la communauté internationale. Elle propose ainsi à ses Etats membres une assistance technique et des orientations politiques pour les aider à remplir leurs engagements dans le cadre du traité.

La Convention-cadre de l'OMS est entrée en vigueur en 2005. Le Turkménistan est le dernier pays à être devenu, le 13 mai 2011, partie à la Convention. La Conférence des Parties est l'organe directeur du traité et elle s'appuie sur le Secrétariat.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'OMS accuse l'industrie du tabac de freiner la lutte contre le tabagisme

En savoir plus


Plus de vidéo »


Coup de projecteur