L’ONU appelle à relier les communautés rurales à la révolution numérique

17 mai 2011 – A l'occasion de la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l'information, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a souligné mardi la nécessité de réduire la fracture numérique et d'aider les communautés rurales à accéder aux technologies de l'information.

« À mesure que nous réduisons la fracture numérique, nous comblons le fossé qui sépare ceux qui ont accès à l'information et au savoir, et ceux qui en sont privés, accroissant ainsi les chances d'une vie meilleure. Élargir l'accès permettra de réaliser plus vite les Objectifs du Millénaire pour le développement, de réduire la pauvreté et la faim et de mieux assurer la viabilité de l'environnement, et de garantir aussi une égalité et une autonomie plus grandes aux femmes et aux défavorisés », a déclaré le Secrétaire général de l'ONU dans un message à l'occasion de cette Journée dont le thème cette année est « Mieux vivre dans les communautés rurales grâce aux technologies de l'information et de la communication (TIC) ».

Le chef de l'ONU a rappelé que « les technologies de l'information et des communications ont modifié le paysage mondial » et qu'elles sont « le moteur de l'économie mondiale » ; il a souligné « le rôle catalyseur que les téléphones mobiles et les médias sociaux jouent pour galvaniser l'opinion publique contre la répression », mis en évidence par les événements qui se sont produits récemment en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

Ban Ki-moon a appelé a prendre l'engagement de « relier les communautés rurales et le monde entier à la révolution numérique afin de réaliser nos objectifs de développement et de promouvoir la paix et la prospérité pour tous ».

Le Secrétaire général de l'Union internationale des télécommunications (UIT), Hamadoun I. Touré, s'est également exprimé pour célébrer cette Journée mondiale des télécommunications organisée par l'UIT. « Cette année, alors que nous célébrons le 146ème anniversaire de l'UIT, nous focalisons notre attention sur les communautés rurales de la planète, dans notre souci de connecter les populations les plus isolées et de les faire bénéficier des avantages des TIC », a-t-il déclaré.

Il a rappelé que « la moitié de la population mondiale, soit presque 3,5 milliards de personnes, vit dans des régions rurales et des communautés éloignées et représente la catégorie d'habitants les plus pauvres, les moins éduqués et les plus défavorisés par rapport aux citadins. On compte parmi eux, au bas mot, 1,4 milliard de personnes extrêmement pauvres, qui sont aussi celles qui ont le moins accès aux TIC et à leurs avantages ».

« Cette situation ne saurait durer. Il est temps de prendre des mesures à l'échelle mondiale pour faire profiter les communautés rurales des possibilités offertes par les TIC », a conclu M. Touré.

La Journée mondiale des télécommunications et de la société de l'information a pour but de contribuer à sensibiliser l'opinion aux perspectives qu'ouvre l'utilisation de l'Internet et des TIC dans les domaines économique et social, ainsi qu'aux moyens de réduire la fracture numérique.


News Tracker: autres dépêches sur la question

A l’ère du numérique, la liberté de la presse est plus importante que jamais

En savoir plus