L'ONU promeut une utilisation plus durable des ressources de la Terre

Sha Zukang, Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales.

2 mai 2011 – Mettant en garde contre les conséquences d'une production et d'une consommation non durables, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires économiques et sociales, Sha Zukang, a exhorté lundi les États membres à s'entendre sur un plan visant à promouvoir une utilisation plus efficace et plus sûre des ressources de la Terre.

« Nous devons changer nos modes de consommation et de production afin que nos économies avancent sur une voie durable et que nous puissions relever les grands défis mondiaux comme le changement climatique, la rareté de l'eau et d'autres ressources, et la détérioration de l'environnement », a dit Sha Zukang, à l'ouverture de la 19e session de la Commission des Nations Unies pour le développement durable.

Lors de sa session annuelle qui doit durer deux semaines au siège de l'ONU à New York, la Commission examinera les politiques destinées à promouvoir une consommation et une production durables, à améliorer la sécurité de l'utilisation des produits chimiques, et à améliorer les pratiques de gestion des déchets, des transports et des mines.

« Globalement, la consommation et la production non durables risquent de submerger les capacités d'absorption des systèmes de soutien de la vie », a dit M. Sha devant cet organe composé de 53 membres.

« Ce déséquilibre est évident, qu'il soit mesuré par les concentrations de gaz à effet de serre, par le nombre d'espèces menacées, par les taux de la déforestation, ou par la diminution des stocks de poissons, » a-t-il ajouté

Tous les yeux sont rivés sur la Commission pour qu'elle lance cette année un cadre ambitieux destiné à aider les pays et les autres acteurs se tourner vers une consommation et une production durables, a encore dit M. Sha, ajoutant qu'une telle initiative enverrait le bon message et créerait une dynamique positive dans la perspective de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable à Rio de Janeiro, au Brésil, l'an prochain.

Selon le Secrétaire général adjoint, la consommation et la production durables doivent être intégrées dans la pensée de tous les acteurs et dans la prise de décision des gouvernements et d'autres organisations, y compris le système des Nations Unies.

« Beaucoup plus peut et doit être fait dans le monde entier pour poursuivre une croissance économique ouverte et respectueuse de l'environnement. Nous devons accélérer nos efforts pour faire progresser le développement durable et respecter nos engagements envers les générations futures », a déclaré M. Sha, qui est également le Secrétaire général de la conférence qui aura lieu à Rio de Janeiro.

Près de 1.000 représentants de gouvernements, d'organisations non-gouvernementales et d'autres secteurs de la société civile participent à la réunion de la Commission pour le développement durable, qui sera la dernière session avant Rio-2012.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Migiro : prendre soin de la Terre favorise le développement

En savoir plus





Coup de projecteur