Lutte antimines : l’ONU appelle à faire plus pour sauver des vies

Un démineur en Somalie.

4 avril 2011 – A l'occasion de la Journée internationale pour la sensibilisation au problème des mines et l'assistance à la lutte antimines, le Secrétaire général, Ban Ki-moon, a rappelé que les ressources internationales destinées à lutter contre les mines restaient insuffisantes.

« En dépit de ses nombreux succès bien établis, la lutte antimines ne bénéficie toujours pas d'un financement suffisant. Les ressources garanties pour le portefeuille de projets de 2011 ne représentent qu'un quart environ des ressources nécessaires, soit un déficit de 367 millions de dollars », a déclaré Ban Ki-moon dans un message adressé à l'occasion de la Journée.

Cette Journée « nous rappelle opportunément qu'en débarrassant la terre des restes explosifs de guerre, nous sauvons des vies et nous préservons des moyens de subsistance », a-t-il ajouté.

En 2008, les mines et engins explosifs ont fait plus de 5.000 victimes. 156 pays ont ratifié le Traité d'interdiction des mines antipersonnel et 41 millions de mines antipersonnel stockées ont été détruites depuis 1997.

« Le déminage permet d'empêcher que des armes d'emploi aveugle, bien après la fin des conflits, ne tuent et ne détruisent, tout en créant des emplois, en transformant des zones dangereuses en terres productives et en plaçant les sociétés sur la voie d'une sécurité durable », a souligné le Chef de l'ONU.

Le 8 décembre 2005, l'Assemblée générale a proclamé le 4 avril comme la Journée internationale pour la sensibilisation au problème des mines et l'assistance à la lutte antimines.

« Je remercie tous ceux qui ont contribué aux opérations internationales de déminage et je félicite les 156 États qui sont parties au Traité d'interdiction des mines, les 55 États qui ont ratifié la Convention sur les armes à sous-munitions et les 99 États qui ont ratifié la Convention relative aux droits des personnes handicapées », a dit le Secrétaire général.

« En cette journée internationale, j'appelle à une adhésion universelle à ces traités phares, à un soutien accru à la sensibilisation au problème des mines et à la lutte antimines, et à une plus grande solidarité mondiale en faveur de cet élément, crucial de l'effort que nous menons pour construire un monde plus sûr et plus prospère pour tous », a-t-il conclu.

A l'occasion la Journée, la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) a rappelé de son côté qu'elle avait déminé, en coordination avec le Centre de coordination de la lutte antimines des Nations Unies du sud du Liban, plus de 4,8 millions de mètres carrés de terrains affectés par les mines depuis 2006. Plus de 34.000 engins non explosés et des mines ont été mis hors d'état de nuire au sud du Liban.

Depuis la fin du conflit au Liban en 2006, 28 civils sont morts à cause des mines, 263 civils ont et blessés, Au total, 14 démineurs ont été tués dans les cadres de leur travail dont deux de la FINUL et 49 autres blessés dont cinq de la FINUL.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Chypre : l'ONU a terminé ses opérations de déminage dans la zone tampon

En savoir plus


Plus de vidéo »


Coup de projecteur