HCR : nouvelles arrivées de migrants tunisiens à Lampedusa

Un navire des garde-côtes italiens vient en aide à des Tunisiens au large de Lampedusa.

15 mars 2011 – Au cours des 24 dernières heures, 22 bateaux transportant plus de 1600 personnes, presque tous des jeunes hommes tunisiens, ont débarqué sur la petite île italienne de Lampedusa, portant à plus de 10.000 le nombre total de Tunisiens arrivés en Italie depuis la mi-janvier, a indiqué mardi une porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Melissa Fleming.

« Il semble que les départs ont lieu à partir de divers endroits le long de la côte tunisienne. Notre personnel est présent à Lampedusa et nous essayons d'aider les autorités italiennes à gérer cette situation, a-t-elle poursuivi, lors d'une conférence de presse à Genève, avant de préciser que cet exode de Tunisie n'était « pas lié à la crise en cours en Libye ».

Sur la base des témoignages recueillis par le HCR auprès des arrivants tunisiens, l'agence onusienne estime que la plupart des 10.000 migrants sont à la recherche d'emploi et de meilleures opportunités économiques, plutôt que d'une protection internationale ou d'une demande d'asile.

« Les rapports du personnel de l'ONU et de ses partenaires sur la situation en Tunisie soulignent que certains villages semblent aujourd'hui en grande partie vidés de leur population masculine jeune et n'abritent plus que des femmes, des enfants et des personnes âgées », a encore expliqué Melissa Fleming, avant d'estimer que ce type d'immigration n'était « pas atypique dans les pays en transition ».

« Nous sommes bien conscients des nombreuses demandes qui sont adressées aux autorités tunisiennes pour contenir ces départs », a-t-elle encore ajouté, défendant « des solutions par le dialogue entre les gouvernements concernés », tant « sur les arrangements concernant le retour en bon ordre et dans la dignité des personnes qui n'ont pas besoin d'une protection internationale », que dans l'éventuelle mise en place « d'opportunités pour les migrants du travail qui satisfasse les besoins des pays des deux rives de la Méditerranée ».


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'OIM et le HCR au chevet des migrants tunisiens à Lampedusa

En savoir plus