Ban Ki-moon et Barack Obama discutent de la Libye à Washington

Le Secrétaire général Ban Ki-moon (à gauche) avec le Président américain Barack Obama.

28 février 2011 – Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a eu des entretiens lundi avec le Président américain Barack Obama, avec qui il a notamment discuté de la situation en Libye après les sanctions adoptées ce week-end par le Conseil de sécurité de l’ONU.

“Nous avons convenu que la communauté internationale doit être ferme et unie pendant cette transition historique vers un Moyen-Orient plus démocratique, plus sûr et plus prospère », a dit le Secrétaire général à l’issue de sa rencontre avec M. Obama à la Maison Blanche.

Après ces entretiens, Ban Ki-moon s’est rendu au Musée de l’Holocauste à Washington.

« Il y a 70 ans, six millions de gens ont été assassinés à l’instigation d’un Etat. Ce musée commémore cette vérité choquante. Il nous appelle à nous souvenir et à agir. ’Jamais plus’ », a dit le Secrétaire général dans une déclaration. « Une fois encore, nous sommes mis à l’épreuve. En Libye, un régime qui a perdu toute légitimité a déclaré la guerre contre son peuple. C’est à nous, la communauté des nations, de nous dresser contre ce crime ».

En réponse à une question après sa visite, M. Ban a estimé que le dirigeant libyen Mouammar Qadhafi avait perdu sa légitimité quand il a déclaré la guerre contre son peuple. "Je l’appelle à écouter l’appel de son peuple", a-t-il ajouté. "C’est mon message à son adresse."


News Tracker: autres dépêches sur la question

Libye : le Conseil de sécurité adopte des sanctions

En savoir plus





Coup de projecteur