Forum sur les forêts : appel à une gestion durable pour lutter contre la pauvreté

7 février 2011 – Au terme de sa 9ème session annuelle, le Forum des Nations Unies sur les forêts (FNUF) a adopté une résolution invitant les États à promouvoir le rôle de la gestion durable des forêts dans l'éradication de la pauvreté dans les pays en développement.

Adopté à l'unanimité la semaine dernière, le texte demande aux États membres de produire des rapports nationaux sur la mise en œuvre des quatre objectifs relatifs à la protection des forêts, établis par le Forum en 2006 : inverser la perte de forêt en développant une gestion durable incluant la restauration et le reboisement des forêts perdues ; accroître les bénéfices économiques, sociaux et environnementaux des communautés dépendantes des forêts ; renforcer les politiques de gestion durable des forêts ; renverser la tendance au déclin des forêts par une aide au développement et la mobilisation de nouvelles ressources financières.

Selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), qui a présenté lors du Forum son rapport 2011 sur la « Situation des forêts du monde », les forêts couvrent environ 31% de la surface de la planète, soit un peu moins de quatre milliards d'hectares, mais environ 13 millions d'hectares de forêts sont perdus chaque année, principalement en raison de la déforestation pour des usages agricoles ou le développement urbain.

Dans la mesure où plus de 1,6 milliard de personnes sont « indirectement tributaires de ces forêts pour leur subsistance », la FAO souligne « la nécessité urgente de mesures destinées à protéger les acquis que procurent les forêts en matière de soutien aux moyens d'existence locaux face au changement climatique ».

C'est dans cette perspective que l'Assemblée générale de l'ONU a également décidé de faire de 2011, l'Année internationale des forêts, dont le lancement officiel a été le point d'orgue de cette neuvième session du Forum des Nations Unies sur les forêts.

Organisée sur le thème « les forêts pour les peuples », cette Année internationale est destinée à promouvoir « la bonne gestion, la conservation et le développement durable de tous les types de forêts de la planète », et à « renforcer l'engagement politique et la sensibilisation de la société civile dans ce sens ».

« L'Assemblée générale a créé une importante plateforme pour éduquer la communauté mondiale sur la valeur des forêts – et le coût social, économique et environnemental extrême de leur perte », a souligné le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, à l'occasion de la cérémonie de lancement organisée à New York, en présence des Etats membres et de dizaines de personnalités de la société civile invitées, comme prix Nobel de la paix 1984, Wangari Maathai, ou l'Ambassadeur de bonne volonté du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), le journaliste-photographe français, Yann Arthus-Bertrand, dont le dernier film « Forest », a été diffusé en avant première mondiale, au siège de l'ONU.

Dans un entretien au Centre d'actualité de l'ONU, Yann Arthus-Bertrand souligne le rôle essentiel que la société civile, en particulier les organisations non gouvernementales, ont à jouer dans la promotion d'une gestion durable des forêts, mais également plus généralement, dans la lutte contre le changement climatique ou la protection de l'environnement.

Pour lui, l'urgence est en effet de « provoquer une révolution des mentalités », « pas une révolution politique, économique, mais une révolution spirituelle, au sens de l'éthique, de la morale » car le « modèle de société de consommation n'est pas pérenne ».

Dans sa résolution finale, le Forum des Nations Unies sur les forêts exhorte « les États membres et les organisations régionales et internationales à saisir l'opportunité de l'Année internationale des forêts pour sensibiliser l'opinion publique sur les défis auxquels font face les populations qui dépendent de forêts pour leur subsistance ».


News Tracker: autres dépêches sur la question

L’ONU lance l’Année des forêts pour célébrer leur rôle essentiel

Aucun résultat
Aucun résultat