L'acidification des océans, une menace pour la vie marine et les populations

2 décembre 2010 – Le phénomène d'acidification des océans causé par l'augmentation des émissions des CO2 dans l'atmosphère menace la vie marine et les populations du monde entier, conclut une étude récente du Programme des Nations pour l'environnement (PNUE).

« L'acidification des océans est un autre point important à soulever sur les émissions de gaz à effet de serre. C'est un nouveau phénomène qui émerge dans le puzzle scientifique et qui alimente de plus en plus d'inquiétudes », a indiqué jeudi le Directeur exécutif du PNUE, Achim Steiner à l'occasion de la publication du rapport.

L'acidification des océans, c'est-à-dire la diminution de pH dans l'eau due à l'augmentation de la concentration de CO2 dans l'atmosphère, est considérée comme une question majeure des recherches sur le changement climatique. L'acidification augmente au fur et à mesure que les océans absorbent des gaz à effet de serre.

Le rapport du PNUE, intitulé « Les conséquences environnementales de l'acidification des océans », estime que certains organismes comme les coraux ou les crustacés pourraient ne plus être en mesure de se développer dans les prochaines décennies, leurs squelettes souffriraient directement de l'acidification de leur environnement.

Selon le rapport, la teneur en pH va diminue de 0,3 avant la fin du 21e siècle représentant une augmentation d'acidité de 150% et menaçant directement les espèces et les populations. Le PNUE estime que les crustacés constituent 15% des protéines animales pour trois millions de personnes dans le monde.

Les experts du PNUE recommandent aux Etats de diminuer les émissions du CO2 dans l'atmosphère, d'identifier les espèces les plus menacées par l'acidification, de réduire la pression sur la pêche et d'évaluer les options de développement durable pour lutter contre le phénomène.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Climat : les ampoules écologiques, un outil essentiel

En savoir plus





Coup de projecteur