Gabon, Iran et Malawi adhèrent à un protocole sur les enfants dans les conflits

Des enfants de la région du Darfour.

21 septembre 2010 – Le Gabon, l'Iran et le Malawi sont les derniers Etats Membres à avoir signé ou ratifié mardi le Protocole optionnel de la Convention relative aux droits de l'enfant sur l'implication de mineurs dans les conflits armés, en marge du Sommet des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) qui se déroule actuellement à New York.

« Aujourd'hui est un jour qui fait date pour les enfants. Aujourd'hui des Etats Membres sont venus ensemble signer et ratifier un traité international qui doit servir à garantir que plus aucun enfant ne soit forcé à combattre dans les conflits et qu'aucun enfant ne soit contraint à faire son service militaire », a déclaré la Représentante spéciale de l'ONU pour les enfants et les conflits armés, Radhika Coomaraswamy.

Cette célébration spéciale fait partie de la campagne 'Zéro en dessous de 18 ans', lancée par le bureau de Radhika Coomaraswamy, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), le Représentant spécial sur les violences envers les enfants, le bureau du Haut commissariat aux droits de l'homme et le Comité sur les droits de enfants.

L'objectif est d'atteindre la ratification universelle du Protocole optionnel d'ici à 2012. Plus de 50 Etats n'ont pas encore signé ou ratifié le traité.

« Avec votre action aujourd'hui, vous avez ajouté votre pays à la liste des Etats Membres qui ont franchi les étapes pour le renforcement d'un consensus moral croissant que la guerre n'est pas un endroit pour les enfants », a conclu Radhika Coomaraswamy, en s'adressant aux ministres présents.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Conseil des droits de l'homme : les Etats appelés à améliorer la situation des enfants déplacés

En savoir plus





Coup de projecteur