Objectifs du Millénaire : Ban appelle le monde à tenir ses promesses

23 juin 2010 – Les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) sont réalisables « lorsque les politiques publiques des pays sont soutenues par les partenaires internationaux », a affirmé mercredi le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, qui appelle à un sursaut mondial afin de tenir les promesses faites en 2000.

« L'amélioration de la vie des pauvres est intolérablement lente, même s'il y a eu quelques victoires, le changement climatique, la crise alimentaire et économique ont sapé les progrès », déplore le Secrétaire général en préambule d'un rapport publié mercredi sur les moyens d'atteindre les OMD d'ici à 2015.

« Des milliards de personnes observent la communauté internationale dans la réalisation de cette vision formidable portée par les Objectifs du millénaire pour le développement », a-t-il ajouté.

En septembre 2000, les dirigeants de la planète réunis à New York ont adopté la Déclaration du Millénaire dans laquelle ils ont prévu la réalisation de huit grands Objectifs du millénaire pour le développement d'ici à 2015. Il s'agit notamment de réduire de moitié l'extrême pauvreté, d'assurer une éducation primaire pour tous, de promouvoir l'égalité des sexes, de réduire la mortalité infantile, de combattre des maladies telles que le VIH/sida et le paludisme, d'assurer un environnement durable et de créer un partenariat mondial.

Les disparités n'ont cessé de s'accentuer, note le rapport. La moitié de la population mondiale n'a pas accès aux structures d'assainissement adéquates comme les latrines. Les jeunes filles les plus pauvres ont 3,5 fois moins de chances que les plus riches d'être scolarisées et 4 fois moins de chances que les garçons d'aller à l'école.

Toutefois, la proportion des personnes vivant avec moins de 1,25 dollar par jour a chuté de 46% entre 1990 et aujourd'hui grâce notamment au progrès accomplis par la Chine et l'Asie du Sud-est.

En revanche, l'insécurité alimentaire s'est accentuée à cause de la crise économique. L'augmentation soudaine des prix des denrées alimentaires de base en 2008 puis la crise économique en 2009 a frappé les ménages les plus vulnérables qui ont désormais du mal à se nourrir.

L'Aide publique au développement (APD) a augmenté en 2008 et en 2009 pour atteindre 120 milliards de dollars par an. Mais d'une année à l'autre, l'aide a baissé de 2%, note le rapport. L'inquiétude est patente sur le montant qui sera alloué à l'APD pour l'année 2010, notamment pour tenir la promesse faites en 2005 par la communauté internationale de doubler l'aide destinée au continent africain.

En dix ans, le monde a perdu 13 millions d'hectares de forêt soit trois millions de moins que la décennie précédente, indique le rapport. Ces 20 dernières années, l'activité humaine a provoqué une augmentation de 50% des émissions de CO2 entre 1991 et 2007.

Pour combattre le réchauffement climatique l'ONU organise la prochaine série de négociations internationales sur le climat à Cancun, au Mexique en novembre prochain.

Un Sommet sur les OMD est prévu en septembre 2010 à New York pour faire le point sur leur avancement. Ban Ki-moon a par ailleurs salué l'intention du G20 d'inclure le développement à l'agenda d'une seconde rencontre prévue en novembre 2010 à Séoul, en République de Corée.

« Pour résumer, ce rapport démontre que l'incertitude liée à l'économie ne peut pas être une excuse pour ralentir nos efforts en faveur du développement », a prévenu le Secrétaire général alors que s'ouvre le Sommet du G20 le 26 juin prochain à Toronto, au Canada.

« En investissant dans les OMD, on investit dans le développement économique », a-t-il affirmé lors du lancement du rapport au siège de l'ONU à New York. « En se concentrant sur les besoins des plus vulnérables, nous posons les bases pour un avenir durable et prospère ».


News Tracker: autres dépêches sur la question

Ban Ki-moon appelle les dirigeants du G20 à être responsables

Plus de vidéo »


Aucun résultat
Aucun résultat