L'ONU veut plus de femmes dans ses missions de maintien de la paix

4 juin 2010 – Soulignant le rôle essentiel des femmes dans la construction de sociétés plus fortes, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a fait part de son souhait de voir plus de femmes policières servir dans les missions de maintien de la paix de l'organisation.

Les femmes et les jeunes filles qui ont été abusées « savent qu'elles vont trouver de la sympathie » quand elles voient des femmes Casques bleus, a souligné le Secrétaire général, à l'occasion d'une manifestation organisée pour promouvoir la place des femmes dans les rangs des missions de l'ONU.

Ban Ki-moon a rappelé le rôle modèle que jouent les femmes qui travaillent sous la bannière de l'ONU. Elles inspirent celles qu'elles assistent et les motivent même parfois pour s'engager ensuite elles-mêmes dans les rangs de la police de leurs propres pays.

« Dans les mission de maintien de la paix, dans la stabilisation des pays après des conflits, les femmes apportent une dimension supplémentaire. Engageons-nous à leur donner le pouvoir de renforcer leur engagement », a-t-il demandé.

Le Secrétaire général a également rappelé la résolution 1325, adoptée il y a une décennie par le Conseil de sécurité, sur le rôle des femmes dans la construction de la paix et de la sécurité. Le texte rappelle l'importance d'une participation égale des femmes dans les missions de l'ONU, ainsi que la nécessité de renforcer leur place dans le processus de prise de décision.

La police des Nations Unies participe aujourd'hui à 13 missions dans le monde entier. Elle compte 13.000 policiers, originaires de 84 pays dans ses rangs, dont 8% seulement de femmes. « Il n'y a pas de société avec 8% de femmes et 92% d'hommes », a regretté la Conseillère adjointe pour les questions de Police au Département des Opérations de maintien de la paix, Ann-Marie Orler.

Elle a appelé les Etats Membres à revoir l'organisation de leurs recrutements, à s'assurer que l'accès des femmes aux forces de police n'était pas « excessivement restreint » et à en envoyer plus dans les contingents qu'ils mettent à la disposition de l'ONU.

D'ici à 2004, les Nations Unies se sont fixées l'objectif de 20% de femmes dans les effectifs intervenant sous la bannière onusienne dans le monde. Jusqu'à présent l'Inde et le Bangladesh sont les deux seuls pays qui ont déployé des unités de police entièrement constituée de femmes.

Le Bangladesh vient de le faire, au sein de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH). L'Inde avait ouvert la voie en 2007 en déployant le premier contingent féminin auprès de la Mission des Nations Unies au Liberia (MINUL).


News Tracker: autres dépêches sur la question

Haïti : une unité de femmes policières renforce la MINUSTAH

En savoir plus





Coup de projecteur