Somalie : Approbation de nouvelles initiatives contre la piraterie

La communauté internationale lutte contre les pirates au large de la Somalie.

26 avril 2010 – Une série de nouvelles initiatives pour améliorer la lutte contre la piraterie au large des eaux territoriales de Somalie et pour traduire en justice les personnes soupçonnées d'actes de piraterie vient d'être approuvée par un Comité composé de 10 pays, a annoncé le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires politiques, Lynn Pascoe.

« La piraterie au large de la Somalie est une menace pour la région et le monde », a dit M. Pascoe. « Traduire en justice les personnes suspectées de piraterie est un important élément de la stratégie internationale pour combattre le problème », a-t-il ajouté.

Le coût de ces initiatives s'élève à 2,1 millions de dollars. Sur les cinq projets quatre ont trait au renforcement du système des institutions des Seychelles qui servira avec le Kenya comme centre régional des poursuites judiciaires des pirates mais également à la formation des policiers, à la réhabilitation des prisons, à l'examen des législations nationales sur la piraterie et au renforcement des tribunaux. Le dernier projet est destiné à aider les partenaires locaux à diffuser des messages anti-piraterie en Somalie.

Le Comité a également créé un fonds d'urgence pour couvrir les frais liés aux arrestations en pleine mer de suspects, au transport de témoins et à l'équipement des tribunaux.

Par ailleurs, le Représentant spécial de l'ONU pour la Somalie, Ahmedou Ould-Abdallah, a salué lundi dans un communiqué les efforts réalisés par la communauté internationale et le gouvernement fédéral de transition somalien dans les négociations en faveur de la paix, notamment la signature d'un accord avec la milice Ahlu Sunna wal Jama le 15 mars dernier et la signature d'un protocole d'accord avec le Puntland sur la piraterie.

Cependant, M. Ould-Abdallah a déploré le débat inutile qui occupe la classe politique sur le salaire des parlementaires. Il a exhorté les dirigeants somaliens à s'attacher à résoudre les problèmes de la population notamment par l'application des accords et des protocoles signés récemment.

« Je suis sûr que les dirigeants du gouvernement et du parlement sauront voir au-delà de leurs divergences et se concentrer sur les tâches courantes d'un gouvernement normal, notamment sur les problèmes qui affectent la population dans le pays et à l'étranger », a dit M. Ould- Abdallah.

Le Représentant spécial de l'ONU pour la Somalie qui préside le Groupe de contact international sur la Somalie va recevoir le Président du Comité de sanction de l'ONU sur la Somalie et l'Erythrée et l'ambassadeur du Mexique auprès de l'ONU afin de traiter des problèmes d'impunité dans le pays.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Somalie : Le Groupe de contact international salue les progrès du gouvernement

En savoir plus





Coup de projecteur