Le développement durable est la priorité de Ban pour 2010

Le Secrétaire général Ban Ki-moon présente à la presse ses priorités pour 2010.

11 janvier 2010 – Le développement durable est la priorité des priorités des Nations Unies pour 2010, a déclaré lundi le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, qui a appelé à la mobilisation pour réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement.

En septembre 2000, les dirigeants de la planète réunis à New York avaient adopté la Déclaration du millénaire dans laquelle ils avaient prévu la réalisation de huit grands objectifs d'ici 2015. Il s'agit notamment de réduire de moitié l'extrême pauvreté, d'assurer une éducation primaire pour tous, de promouvoir l'égalité des sexes, de réduire la mortalité infantile, de combattre des maladies telles que le VIH/sida et le paludisme et d'assurer un environnement durable.

« Nous sommes désormais entrés dans notre dixième année avec une vision claire pour réussir », a dit lundi M. Ban lors d'une réunion informelle de l'Assemblée générale de l'ONU.

« Il y a seulement un an, il semblait que cette noble cause devrait attendre. L'économie mondiale était en chute libre. Aujourd'hui la situation est très différente. Les marchés ont rebondi. La croissance économique est repartie, notamment dans le monde en développement », a-t-il ajouté.

Selon le Secrétaire général, « une reprise véritable et durable exige des solutions à nos problèmes les plus profonds – la pauvreté extrême, la crise alimentaire, le besoin d'une énergie fiable, propre et verte ». « C'est pourquoi je demande que nous nous unissions pour faire de 2010 l'année du développement durable », a-t-il ajouté.

Il a rappelé qu'un sommet spécial sur les Objectifs du Millénaire pour le développement était prévu en septembre en marge du débat général annuel à l'ONU. « Nous devons mobiliser la famille des Nations Unies, et au-delà », a dit M. Ban. « Il ne nous reste plus que six ans ».

Le Secrétaire général a également détaillé ses six autres priorités stratégiques pour 2010 : la négociation d'un accord juridiquement contraignant sur le changement climatique, la lutte contre la violence faite aux femmes, les efforts pour un monde sans armes nucléaires, la prévention et la résolution des conflits meurtriers à travers le monde, les droits de l'homme et l'état de droit, le renforcement du système des Nations Unies.

Pour ce qui concerne le changement climatique, il a estimé qu’après le Sommet de Copenhague de décembre, il fallait être plus ambitieux. "Les engagements pris jusqu’à maintenant en termes d’atténuation, bien qu’importants, ne répondent pas encore à l’objectif scientifique de maintenir la hausse de température mondiale en dessous de 2 degrés Celsius", a-t-il dit. Il a également jugé qu’il fallait s’assurer que les engagements financiers significatifs pris à Copenhague deviennent réalité dès que possible.

S’agissant des femmes, il a précisé que dans les mois à venir, il avait l'intention de nommer un Représentant spécial sur la prévention de la violence sexuelle dans les conflits armés.

Quant à sa quatrième priorité stratégique, un monde sans armes nucléaires, il a estimé nécessaire de "préparer le terrain" pour faire en sorte que la Conférence d’examen du Traité de non-prolifération en mai à New York soit un succès.

Concernant sa cinquième priorité stratégique sur la prévention et la résolution des conflits, le Secrétaire général a souligné qu’il y aurait cette année des élections cruciales en Iraq, au Myanmar, en Côte d’Ivoire et en Guinée et que les situations en Afghanistan, au Pakistan, en Iran, au Moyen-Orient, en Somalie et au Soudan seraient suivies avec attention.

Enfin, il a souhaité que des progrès soient réalisés en matière de droits de l’homme à travers le monde et que le système des Nations Unies soit plus fort pour répondre aux besoins de la planète.

Cette réunion avec l'Assemblée générale a lieu dans une salle de conférence dans le nouveau bâtiment temporaire construit sur la pelouse nord du site de l'ONU à New York. Le bâtiment a été officiellement inauguré par le Secrétaire général lundi, dans le cadre du vaste projet de rénovation du siège des Nations Unies qui doit durer jusqu'en 2013.

« Quand cette structure ne sera plus nécessaire, elle sera démantelée et ses composants recyclés ou réutilisés, et notre belle pelouse nord réhabilitée », a dit M. Ban lors de l'inauguration.

Ban Ki-moon a également participé lundi matin à une réunion destinée aux employés des Nations Unies. Une grande partie du personnel du siège a déjà déménagé au cours des derniers mois dans différents immeubles loués par l'Organisation à Manhattan. Le bâtiment temporaire sur la pelouse nord accueillera notamment le bureau du Secrétaire général et des salles de conférence.

Lundi après-midi, le Secrétaire général devait quitter New York pour participer à une retraite avec plus d'une dizaine de chefs d'organisations régionales dans le but de renforcer la coopération avec les Nations Unies.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Ban Ki-moon : 2010, année des Objectifs du Millénaire pour le développement

En savoir plus





Coup de projecteur