L'impact de la crise économique sur l'emploi au centre d'une réunion de l'OIT

3 juin 2009 – La crise économique et financière mondiale et ses répercussions sur l'emploi, la protection sociale et le monde du travail sont au centre de la conférence annuelle de l'Organisation internationale du Travail (OIT), qui réunit quelque 4.000 représentants de gouvernements et d'organisations d'employeurs et de travailleurs à Genève du 3 au 19 juin.

Dans un discours à l’ouverture de la conférence, le directeur général de l’OIT, Juan Somavia, a prévenu que la crise de l’emploi et de la protection sociale pourait durer entre six et huit ans et que cette situation pourrait nourrir l’instabilité. Il a critiqué les politiques économiques dominantes qui ont abouti à la crise financière mondiale, ajoutant que les valeurs de l’OIT avaient été ignorées. M. Somavia a appelé à une économie mondiale juste et durable où les entreprises durables et le travail décent peuvent prospérer.

Pendant plus de deux semaines, les participants à la conférence vont discuter des mesures à prendre pour protéger les travailleurs et les entrepreneurs des effets de la crise et pour promouvoir une reprise rapide de l'économie et de l'emploi, souligne un communiqué de l'OIT.

Le point d'orgue sera le Sommet sur la crise mondiale de l'emploi, du 15 au 17 juin, qui donnera la parole à une dizaine de chefs d'Etat et de gouvernement, à un panel de vice-présidents, de ministres du travail et de dirigeants patronaux et syndicaux des 183 Etats Membres de l'OIT.

Avec la crise économique et financière, les suppressions d'emploi ont été massives dans toutes les régions du globe. Et les prévisions continuent d'anticiper plus d'emplois perdus, avec des taux de chômage et de pauvreté élevés et persistants largement jusqu'en 2010.

La conférence annuelle de l'OIT discutera d'une série de mesures et de politiques pour promouvoir l'emploi et développer les entreprises, et étendre la protection, notamment sociale, des personnes affectées par la crise.

Un comité plénier spécial consacré aux réponses à la crise devait débuter immédiatement après la session d'ouverture de la Conférence mercredi afin de déterminer précisément les éléments d'une réponse globale à la crise de l'emploi.

La Conférence tiendra également une série de discussions sur l'égalité hommes-femmes, ainsi que sur l'application des normes. L'élaboration d'une nouvelle norme de l'OIT sur le VIH/sida dans le monde du travail sera également examinée, précise le communiqué.

La Conférence accueillera une série de forums de haut niveau impliquant des ministres, de hauts responsables politiques, des chefs entreprise et des représentants syndicaux, des représentants d'organisations internationales et régionales, et d'autres leaders d'opinion mondiaux sur la crise mondiale de l'emploi, le rôle des entreprises, les politiques d'emploi, la protection sociale, les droits au travail et le dialogue afin de façonner un approche humaine du travail décent propice à la reprise et à la croissance.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le nombre de chômeurs pourrait atteindre 239 millions en 2009 - BIT

En savoir plus



Coup de projecteur