Burundi : Un expert de l'ONU condamne le meurtre d'un militant anti-corruption

Des habitants vivant dans les environs de Bujumbura, la capitale du Burundi.

16 avril 2009 – L'expert indépendant auprès des Nations Unies sur la situation des droits de l'homme au Burundi, Akich Okola, a exprimé jeudi son indignation face au meurtre d'Ernest Manirumva, vice-président de l'Observatoire de la lutte contre la corruption et les malversations économiques (OLUCOME).

Assassiné chez lui à Bujumbura le 8 avril, M. Manirumva était un leader dans la promotion de la bonne gouvernance au Burundi.

« Sa mort démontre à nouveau que le droit à la liberté d'expression est menacé au Burundi et que ceux qui choisissent de l'exercer librement sont en danger », a dit l'expert, qui a exhorté les autorités à enquêter afin de traduire les auteurs en justice.

Akich Okola a par ailleurs exprimé sa préoccupation face aux intimidations et menaces auxquelles est soumis le personnel de l'ONG OLUCOME, ainsi que d'autres membres de la société civile et de défendeurs des droits de l'homme.

M. Okola a été nommé expert indépendant par le Conseil des droits de l'homme en 2004.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Burundi : L'ONU se félicite de la démobilisation de 112 enfants

En savoir plus




Coup de projecteur